Eco et Business › L’Eco en +

RCA : le gouvernement préconise la cessation des activités des entreprises chinoises dans le région de Bozoum

En République centrafricaine (RCA), un rapport d’enquête parlementaire a été rendu public, il y a deux semaines environ. Ce rapport préconisait notamment la cessation des activités minières d’entreprises chinoises, démarrées en février 2019, dans la région de Bozoum que le rapport qualifie de « désastre écologique ».

« Les premiers résultats n’indiquent pas de présence de mercure dans l’eau », affirme le ministre des Mines Mboli-Fatran. C’est une grande crainte qui est mise en avant par le rapport parlementaire. Cependant, une pollution liée à l’usage des véhicules a bien été constatée sur place. D’autres analyses sont en cours et les résultats sont attendus.

Face aux inquiétudes et aux potentiels risques, les autorités affirment avoir pris des mesures. Il est désormais interdit de détourner les gros cours d’eau et d’exploiter l’intégralité des permis simultanément. Par ailleurs, la remise en état préalable des sites, avant le début de l’exploitation de nouveaux, est exigée. Le ministre des Mines assure aussi qu’un arrêté a été pris pour la création d’un fond de séquestre, en cas de dégradations non réparées.

Sur la question de la faible production de ces sites miniers, les feuilles d’exportations officielles montrent que deux des quatre entreprises chinoises de la zone ont produit plus de 4 kilos d’or contrairement aux chiffres inférieurs contenus dans le rapport parlementaire.

La question du Père Aurelio, le prêtre de Bozoum qui dénonce régulièrement les destructions occasionnée par les entreprises chinoises sur le terrain, a elle aussi été abordée. Il lui est reproché de monter les populations contre les autorités de l’Etat.

 




Commentaire

Zapping Actu International
À LA UNE
Polls

Des chefs rebelles nommés "conseillers militaires". Une Bonne decision ?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut