Société › Faits divers

RCA : des tirs ont retenti à la direction générale de la police

Droits réservés.

Les auteurs de ces tirs à l’arme automatique seraient deux officiers subalternes de l’OCRB ayant participé au combat de Bambari contre les rebelles de l’UPC en janvier dernier.

Mercredi 10 juillet 2019, des tirs à l’arme automatique se sont fait entendre à la direction générale de la police. Selon des informations d’une source au ministère en charge de la sécurité publique, ce serait l’œuvre  de deux officiers subalternes de l’OCRB. On souvient que ces deux membres des forces de l’ordre, ont participé en janvier dernier, au combat de Bambari contre les rebelles de l’UPC.

L’histoire se serait passée comme suit. Ces officiers subalternes de l’OCRB exprimaient leur mécontentement suite au fit que leurs noms ne figuraient pas sur la liste du tableau d’avancement des officiers de la police publié le mardi 9 juillet. Le commandant d’unité de l’OCRB et son adjoint ont mené, avec leurs hommes, une incursion musclée à la direction générale de la police avant d’intimer l’ordre à  tout le monde de quitter les lieux.

Les deux assaillants ont barricadé l’entrée des locaux de l’OCRB. Une source proche de la direction générale de la police explique ne pas comprendre la motivation réelle des auteurs de cette mutinerie. Selon elle, en janvier dernier, le commandant d’unité de l’OCRB et son adjoint étaient des brigadiers de la police au moment de l’attaque de Bambari. Grâce à  leur bravoure, ils ont été récompensés en grade.

Passant de brigadier au grade de lieutenant, les deux ont été promus immédiatement par leur hiérarchie commandant et commandant adjoints de l’OCRB. Pour les intéressés, toutes ces promotions ne sont qu’une infime partie de récompense qu’ils devraient en avoir.

Commentaire

Vos paris sportifs can 2019
1xbet
Zapping CAN 2019
À LA UNE
Polls

Des chefs rebelles nommés "conseillers militaires". Une Bonne decision ?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut