› Société

RCA : la Force de l’UE passe sous commandement français

La passation a eu lieu au Camp UCATEX à  Bangui, en présence du Président Faustin Archange Touadéra, de Florence Parly Ministre française des armées et du Ministre portugais de la défense, José Alberto Azeredo Lopes.

Le général de division Portugais, Herminio Téodoro Maio a passé lundi 8 juillet le flambeau au général de Brigade Français Eric Peltier.

Après 18 mois de service en République Centrafricaine, le général Herminio Maio a cédé sa place au général Eric Peltier. L’officier général laisse derrière lui un bilan jugé satisfaisant, notamment la formation de plus 3700 soldats centrafricains dont plus de 230 anciens rebelles. Les œuvres du général Peltier sur le terrain, lui ont valu une reconnaissance honorifique centrafricaine.

« En deux ans presque, nous avons fait de choses mais beaucoup restent à  faire », a reconnu Marie-Noëlle Koyara, Ministre centrafricaine de la Défense indiquant que « la reconstruction d’une armée est un travail de longue haleine ». Selon le membre du gouvernement, l’EUTM-RCA est aujourd’hui un moyen pour redonner un souffle nouveau à  l’Armée Nationale.

« Avec l’appui des 28 pays de l’Europe, nous pensons que cette armée centrafricaine deviendra un modèle, une armée professionnelle, multi ethnique, respectueuse des institutions de la République et qui sera prête à  défendre le pays et assurer la sécurité de la population », a souhaité Marie-Noëlle Koyara.

A l’occasion, la Ministre française de la défense a réitéré la position de la France à  accompagner la RCA avec sa présence militaire limitée à  quelques 300 hommes. « Il faut passer à  la vitesse supérieure. Car la France, le général Peltier, l’EUTM seront aux côtés de la RCA dans les prochains mois pour faciliter et accompagner ce mouvement de désarmement des groupes armés afin que l’embargo sur les armes puisse être assoupli », a précisé Florence Parly.

« Nous souhaitons que la paix et la réconciliation reviennent en Centrafrique », a fait savoir la Ministre française des armées. La passation de commandement est très stratégique pour la France. La nomination d’un commandant français à  la tête de l’EUTM-RCA est « un signal fort pour le retour en force de Paris en Centrafrique », a indiqué Mme Parly.




Commentaire

Zapping Actu International
À LA UNE
Polls

Des chefs rebelles nommés "conseillers militaires". Une Bonne decision ?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut