International › APA

Religieux, santé et sport alimentent les quotidiens marocains

Les quotidiens marocains parus ce vendredi traitent de nombreux sujets notamment la célébration de la fête d’Al Aïd Al Fitr à l’ère du Coronavirus, la gestion de la crise sanitaire et la présence des cadres marocains au sein de la CAF.+Aujourd’hui le Maroc+ relève que l’Aïd El fitr sera célébré cette année dans des conditions assez particulières, notant que cette crise sanitaire que traverse la planète entière aura complètement chamboulé le quotidien de l’humanité et le Maroc n’y déroge pas.

Au Maroc, des millions de ménages ont bénéficié de sommes d’argent pour subvenir à leurs besoins en ces temps difficiles, rappelle la publication, indiquant que d’autres familles qui se comptent par dizaine de milliers devraient également recevoir les aides avant l’Aïd.

Pour sa part +l’Opinion+ écrit que « crise ou pas crise, Ramadan a été comme toujours le mois par excellence de la piété certes, mais aussi de la surconsommation », relevant, dans cette fièvre acheteuse, une nouveauté dictée par le contexte actuel : la consommation des produits locaux.

Le quotidien qui soutient que les succès réalisés par le Maroc sur le front de la lutte contre la pandémie ont sensiblement changé notre perception du produit local, souligne qu’aujourd’hui, plus que jamais, le marocain est disposé à consommer des produits locaux. « Pourvu que nos producteurs sachent le fidéliser ».

+L’Économiste+, revient de son côté, sur l’évolution de la propagation du virus, faisant remarquer que les attaques du coronavirus vont bien naturellement là où il y a des concentrations d’hommes et d’activités, comme les marchés et les usines.

« On dirait que le virus, comme la culture marocaine, aime la proximité et la convivialité », ironise-t-il.

Côté usines, la publication estime qu’il incombe aux syndicats d’intervenir pour relever le niveau sanitaire des usines et protéger les ouvriers, tandis que pour les marchés plus ou moins sauvages, il rappelle qu’on a voté pour des élus locaux « pour s’occuper au plus près des villes et des quartiers ».

Côté sport, +Al Massae+ fait savoir que le Maroc a renforcé sa présence au sein de la Confédération africaine de football (CAF), à commencer par le président de la Fédération royale marocaine de football (FRMF), Fouzi Lekjaa qui a conservé son poste de vice-président de la CAF, président de la Commission des finances et vice-président de la Commission des compétitions interclubs et de la gestion de l’octroi des licences.

En plus, cinq autres cadres marocains intègrent les commissions permanentes de la Confédération pour les années 2020 et 2021. Il s’agit de Tarik Sijilmassi qui a été nommé président de la Commission contrôle de gestion et conformité, tandis que Mohammed El Mokhtari a été désigné membre de la Commission des finances, informe le quotidien.

Le Maroc sera représenté également par Hamza El Hajoui, qui sera chargé de la Commission du Championnat d’Afrique des nations (CHAN), alors que Mustapha Hadji a été désigné membre de la Commission de l’organisation des Coupes d’Afrique (U17, U20, U23). Le Dr Abderazzak El Hifti, quant à lui, a intégré la Commission médicale de la CAF, ajoute l’instance dirigeante du football africain.

Mais trois Marocains, à savoir Said Naciri, Nawal El Moutawakil et Nasser Larguet quittent les instances de la CAF.


Commentaire

Bon plan
Publié le 03.07.2020

Le Musée national Barthélemy-Boganda

Le Musée national Barthélemy-Boganda est installé depuis 1964 dans l'ancienne résidence de l'ancien président Boganda, fondateur de la République centrafricaine. Consacré aux arts et traditions…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut