› Politique

RCA : l’opposition exige la destitution du Président de l’Assemblée nationale

Les leaders de l’opposition se sont réunis en coalition lundi 02 février. C’est au cours de cette rencontre qu’ils ont réclamé le départ de Moussa Laurent Gon Baba.

Réunis au sein de la coalition d’opposition démocratique (COD-2020), les leaders des partis politiques de l’opposition, dans leur première déclaration commune, ont exigé ce lundi 2 mars  la destitution du Président de  l’Assemblée nationale Moussa Laurent Gon BABA, qui selon eux, n’a aucune emprise sur la gestion de cette institution de la République et qui s’est résolument mis à la solde du pouvoir exécutif.

Au moment où l’Assemblée nationale entre à la première session ordinaire le 2 mars dernier, les opposants dans leur plateforme COD-2020 ont fait une déclaration commune dans laquelle ces derniers ont appelé à la destitution du Président de l’Assemblée nationale Laurent  Moussa Gon-BABA.

La coalition COD-2020 en appelle également à la vigilance des élus de la nation pour le renouvellement imminent du bureau de l’Assemblée nationale, ainsi qu’à celle du peuple centrafricain, de la presse et de la communauté internationale pour les prochaines échéances électorales qui approchent aux pas de géant.

À ce titre, les opposants sollicitent les députés à un éveil de conscience et à un sens patriotique élevé lors de la prochaine session ordinaire pour exiger  la destitution du Président de l’Assemblée nationale qui, d’après leur terme,  n’a aucune emprise sur la gestion de son institution et qui s’est résolument mis à la solde de l’exécutif.

Les leaders ont également demandé la publication des résultats des différentes enquêtes parlementaires effectuées récemment.

Sur l’affaire Mapenzi qui continue de couler tant de salives ces derniers temps dans le pays, ces derniers n’ont pas besoin de passer par le dos de cuillère pour dresser un réquisitoire accablant contre l’actuel 1er vice-président  de l’Assemblée nationale Jean Symphorien Mapenzi de sa responsabilité dans le « trucage » du vote de projet de loi des finances 2020.

« La même personnalité avoue avoir déjà usé de la même pratique pour permettre au Premier ministre actuel de bénéficier du vote de confiance des députés à l’issue de la présentation de son programme de gouvernement. Ces pratiques donnent les indications sur le comportement des personnalités élues à la tête de l’Assemblée nationale, dont la moralité est sujette à caution », a dénoncé Raymond Adouma, porte-parole de la COD-2020.

Pour ces faits précités, la COD-2020 exige des sanctions disciplinaires contre Jean Symphorien Mapenzi, et la levée de son immunité parlementaire avant d’être poursuivie en justice.

Cette nouvelle coalition de l’opposition dite « COD-2020), qui a été créée le 11 février 2020, s’est fixé comme objectifs de lutter pour le retour de la paix sur l’ensemble du territoire national, de contrecarrer toutes manœuvres visant à confisquer le pouvoir et de veiller à la tenue de l’élection libre et transparente.




Commentaire

Zapping Actu International
À LA UNE
Polls

Des chefs rebelles nommés "conseillers militaires". Une Bonne decision ?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut