Eco et Business › L’Eco en +

RCA : le FMI boucle la 6ème revue financière avec le gouvernement

C’est avec satisfaction que les experts du FMI, au terme de leur mission 3 mai 2019 à Bangui, ont salué les réformes enclenchées.

Le Fonds Monétaire International (FMI) boucle la 6ème revue du programme économique et financier appuyé par la Facilité Elargie de Crédit (FEC) avec le gouvernement centrafricain. C’est avec satisfaction que les experts du FMI, au terme de leur mission 3 mai 2019 à Bangui, ont salué les réformes enclenchées par le gouvernement centrafricain pour assainir les finances publiques du pays.

Les experts du FMI qui ont séjourné durant cette semaine à Bangui ont terminé leur mission dans le cadre de la 6e revue. Lors d’une conférence de presse conjointe avec le ministre des finances et du budget, Henri-Marie Dondra, ils ont noté avec satisfaction la mise en œuvre des réformes dans les finances publiques de la Centrafrique. C’est ce qui a permis à l’institution de Breton Wood de boucler avec succès les revues financières dont la dernière et 6ème prendra fin le 19 juillet 2019.

« Nous sommes satisfaits des procédures des réformes engagées par le gouvernement au niveau des finances publiques », a précisé Edouard Martin chef de mission du FMI.

L’expert du FMI soutient son argument par le remboursement des dettes internes notamment commerciales et sociales, le paiement régulier des salaires par le gouvernement qui ont aussi permis ces structurelles.

Les experts du FMI ont par ailleurs salué l’accord de paix signé entre le gouvernement et les représentants des 14 groupes armés. Ils ont estimé que le respect de cet accord permettra de booster l’économie du pays à travers la mobilisation des recettes intérieures.

En 2018, le PIB du pays a atteint 4% tandis que celui de l’année en cours est estimé 4,5%. Lors de la conférence de presse avec la mission du FMI, le ministre des finances et du budget, Henri- Marie Dondra, a souligné que les recettes intérieures du pays durant le premier trimestre de l’année en cours sont inférieures aux prévisions. Car, d’après lui, l’insécurité sur le corridor Bangui-Beloko et du retard dans le transfert au budget des taxes parafiscales prélevées par les agences publiques, ont affecté négativement ces prévisions.

Juillet prochain, Conseil d’administration du FMI va statuer sur cette 6ème revue financière en vue d’une conclusion finale du programme. C’est depuis 2016 que l’institution de Breton Wood et le gouvernement centrafricain ont procédé au programme appuyé par la Facilité Elargie de Crédit.

Les autorités centrafricaines et l’équipe du FMI ont positivement progressé sur un ensemble des politiques économiques et financières nécessaires dans ce programme qui arrive à son terme. C’est ce qui fait dire les experts du FMI que « la Centrafrique un bon élève du FMI ».

Commentaire

À LA UNE
Polls

Des chefs rebelles nommés "conseillers militaires". Une Bonne decision ?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut