International › APA

Les charges du ministre de l’Intérieur contre Sonko à la Une

Les quotidiens sénégalais reçus, ce samedi à APA, mettent le focus sur la sortie du ministre de l’Intérieur, Antoine Félix Diome, sur les manifestations suite à l’arrestation de l’opposant Ousmane Sonko, accusé de viols par Adji Sarr, une employée d’un salon de massage.« Sanctions contre les auteurs de troubles, menaces contre Sonko-L’Etat se radicalise », titre L’As, dans lequel journal, Antoine Félix Diome soutient : « Toutes les personnes auteurs d’actes criminels seront recherchées, arrêtées et traduites devant la justice ».

Selon ce journal, le ministre de l’Intérieur parle de « conspirations contre l’Etat et de terrorisme ».

Faisant état de « réquisitoire à charge », Le Quotidien écrit que « Diome charge Sonko » et condamne des « actes de terrorisme et une conspiration ».

« Sonko inculpé pour appel à l’insurrection. Au moins cinq morts dans les violences et plusieurs arrestations », rapporte le journal, soulignant que l’Etat va retirer l’agrément de la fondation Osiwa pour financement au mouvement citoyen « Y’en a marre ».

« D’un fait divers à des actes de terrorisme-Le ministre de l’Intérieur alourdit le dossier Sonko. Antoine Diome parle d’actes de terrorisme, voies de fait, saccages et pillages, réunions, regroupements, conspirations contre l’Etat », détaille Vox Populi en première page.

« Actes de terrorisme », renchérit Les Echos, constatant que la défense de l’opposant est « ivre de rage » après avoir été interdite d’accès au bureau du doyen des juges qui a collé le délit de l’insurrection à Ousmane Sonko.

De ces manifestations pour la libération de Sonko, acte 3, le journal Libération note que « la liste macabre s’allonge » avec des morts à Dakar et à Bignona où Famara Goudiaby, un jeune de 23 ans, a succombé après Cheikh Ibrahima Coly.

Toutes choses qui poussent L’Observateur, qui dénombre déjà quatre morts, à s’exclamer : « A mort la violence ! »

Pour Walf Quotidien, à Dakar, Thiès, Mbacké, Ziguinchor, « la chienlit s’installe », faisant dire à Sud Quotidien que « la rue dicte sa loi ».


Commentaire

Bon plan
Publié le 12.08.2020

Les chutes de Boali

Les chutes de Boali sont des chutes d'eau situées dans la préfecture de l'Ombella-M'Poko en République centrafricaine, à proximité de la localité de Boali sur…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut