L’info en continu

    • samedi 11 mai
    • Retour en France des ex-otages français libérés dans le nord du Burkina Faso

      afp - 17h06

      Les deux otages français libérés par les forces spéciales françaises dans le nord du Burkina Faso, au prix de la mort de deux militaires, ont été reçus samedi par le président burkinabè Roch Marc Christian Kaborè avant de s’envoler pour Paris où ils doivent être accueillis par le président Emmanuel Macron. Les premiers mots en public de l’ex-otage Laurent Lassimouillas ont été pour les soldats français tués lors de l’opération de libération: « Toutes nos pensées vont aux familles des soldats et aux soldats qui ont perdu la vie pour nous libérer de cet enfer. On voulait présenter nos condoléances tout de suite », a-t-il dit, visiblement éprouvé.

    • Soudan: l’armée propose une reprise des discussions sur une transition

      afp - 17h00

      L’armée soudanaise a proposé de reprendre les discussions sur un transfert du pouvoir à une autorité civile, qui étaient au point mort, a annoncé samedi la coordination du mouvement de protestation au Soudan. Des milliers de manifestants campent devant le QG de l’armée à Khartoum pour demander au Conseil militaire qui a pris les rênes du pays après l’éviction du président Omar el-Béchir il y a exactement un mois le 11 avril, de céder le pouvoir à une administration civile.

    • Naufrage de migrants: « ils sont morts un à un », « devant mes yeux »

      afp - 16h57

      « Un à un ils ont lâché, il sont partis sous l’eau, un à un », répète sans cesse Ahmed Bilal, un fermier bangladais, rescapé du naufrage d’une embarcation de migrants entre la Libye et l’Italie, qui a fait plus d’une soixantaine de morts. Après six mois de voyage, Ahmed, 30 ans, est éreinté. Il a passé trois mois en captivité en Libye et huit heures dans l’eau glacée de la Méditerranée jusqu’à ce qu’un bateau de pêcheurs tunisien repère les naufragés vendredi, à plus de 60 kilomètres au large de Sfax.

    • mercredi 24 avril
    • Ebola en RDC: marche des personnels soignants contre l’insécurité

      afp - 18h45

      Plusieurs dizaines de médecins et d’infirmiers congolais ont manifesté mercredi contre l’insécurité à Butembo, épicentre de l’épidémie d’Ebola dans l’est de la République démocratique du Congo où un docteur de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a été tué vendredi. En blouse blanche, les manifestants ont tenu des affiches demandant l’arrêt de « la violence et des menaces contre les agents de santé » ou encore: « Ebola existe. Nous disons non à la violence et oui à la collaboration avec l’équipe de riposte » anti-Ebola.

    • Santé du président Bongo au Gabon: six mois après son AVC, des questions subsistent

      afp - 18h43

      Six mois après son AVC, et malgré plusieurs retours au pays, dont un « définitif » fin mars, le président Ali Bongo Ondimba reste invisible à Libreville, suscitant les interrogations. Le 23 mars, des milliers de Gabonais s’étaient pressés pour accueillir leur président, de « retour définitif » après cinq mois d’absence quasi ininterrompue, en convalescence à l’étranger après avoir subi un AVC fin octobre lors d’un déplacement en Arabie Saoudite. Durant plusieurs jours, M. Bongo avait reçu personnalités politiques et membres de la majorité. Son compte Twitter avait repris du service et les communiqués se succédaient au rythme des visites.

    • Soudan: la contestation promet une marche d’un million de manifestants

      afp - 18h40

      Le mouvement de contestation au Soudan a encore accru la pression mercredi sur les dirigeants militaires en brandissant la menace d’une « grève générale » et appelé à une « marche d’un million » de personnes jeudi pour réclamer un transfert rapide du pouvoir à une administration civile. Le Conseil militaire de transition, à la tête du pays depuis le renversement par l’armée du président Omar el-Béchir le 11 avril sous la pression de la rue, a annoncé peu après avoir invité les leaders de la contestation à une réunion en soirée.

    • lundi 22 avril
    • Soudan: l’armée exige aux manifestants la levée des barrages aux abords de son QG

      afp - 17h39

      L’armée au pouvoir au Soudan a exigé lundi la levée des barrages et points de contrôle établis par des manifestants sur les routes menant à son QG à Khartoum, devant lequel campent des milliers de personnes pour réclamer un gouvernement civil. Les manifestants, rassemblés à cet endroit depuis le 6 avril pour réclamer le départ du président Omar el-Béchir, exigent désormais la dissolution du Conseil militaire de transition. Ce Conseil a pris les commandes du pays après la destitution le 11 avril par l’armée de M. Béchir sous la pression de la rue, après quatre mois d’une contestation populaire inédite déclenchée par le triplement du prix du pain.

    • Ouganda: l’opposant Bobi Wine interpellé par la police

      afp - 17h34

      Le chanteur et député d’opposition Bobi Wine, potentiel adversaire du président Yoweri Museveni à la présidentielle de 2021, a été interpellé lundi par la police, qui a utilisé du gaz lacrymogène contre ses partisans et le convoi qui l’emmenait vers le lieu d’un concert interdit par les autorités.

    • mercredi 27 mars
    • Le Japon prévoit d’acheter des missiles de longue portée face aux menaces de Pyongyang

      - 15h13

      Le Japon prévoit d’acquérir des missiles offensifs air-sol pour contrer la menace militaire nord-coréenne, a déclaré vendredi son ministre de la Défense, un projet qui devrait soulever des questions sur sa politique pacifiste.

      Itsunori Onodera a précisé que son ministère comptait demander un budget spécial pour l’année budgétaire commençant en avril 2018 afin d’acheter des missiles de longue portée qui seraient déployés sur les avions de chasse.

       

Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Polls

Des chefs rebelles nommés "conseillers militaires". Une Bonne decision ?

View Results

Loading ... Loading ...