Bon plan

La cathédrale Notre-Dame de Bangui

La cathédrale Notre-Dame de Bangui, située dans le 1er arrondissement de Bangui en République centrafricaine est un lieu de culte catholique. Sa construction date des années 19301. Son nom complet est cathédrale Notre-Dame-de-l’Immaculée-Conception, bien qu’elle soit parfois appelée cathédrale Notre-Dame de Fatima.

Elle est construite sur une concession gratuite de quatre hectares acquise en 1924 par Mgr Jean-René Calloc’h2.

En mars 2013, elle a été l’objet d’un pillage de la part de la coalition Seleka3.

Le 29 novembre 2015, lors de sa tournée africaine, le pape François y ouvre à la première des portes Saintes quelques jours avant l’ouverture officielle du Jubilé de la Miséricorde faisant ainsi de la capitale centrafricaine, ville ravagée par la guerre et parmi les plus pauvres du monde, « la capitale spirituelle du monde » 4.

La cathédrale Notre-Dame de Bangui, située dans le 1er arrondissement de Bangui en République centrafricaine est un lieu de culte catholique. Sa construction date des années 19301. Son nom complet est cathédrale Notre-Dame-de-l’Immaculée-Conception, bien qu’elle soit parfois appelée cathédrale Notre-Dame de Fatima.

Elle est construite sur une concession gratuite de quatre hectares acquise en 1924 par Mgr Jean-René Calloc’h2.

En mars 2013, elle a été l’objet d’un pillage de la part de la coalition Seleka3.

Le 29 novembre 2015, lors de sa tournée africaine, le pape François y ouvre à la première des portes Saintes quelques jours avant l’ouverture officielle du Jubilé de la Miséricorde faisant ainsi de la capitale centrafricaine, ville ravagée par la guerre et parmi les plus pauvres du monde, « la capitale spirituelle du monde » 4.

Le 28 mai 2014, alors qu’elle abritait des milliers de réfugiés, elle a subi l’attaque de musulmans radicaux qui ont tué 15 personnes, et en ont blessé une trentaine d’autres5. Selon le père Frédéric Nakombo, secrétaire général de la commission épiscopale Justice et Paix, des hommes armés ont lancé des grenades dans l’église avant d’ouvrir le feu sur la foule, tuant notamment le prêtre Paul Emile Nzalé, âgé de 76 ans6.

Comme en ont averti Mgrs Nestor-Désiré Nongo-Aziagbia et Dieudonné Nzapalainga, il semblerait que les assaillants soient des jihadistes du Soudan installés au PK5, et du Nigeria car ils ne s’exprimaient ni en Français ou en sango, mais en Anglais7.

Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut