International › APA

Agriculture, économie et politique au menu des quotidiens marocains

Les quotidiens marocains parus ce lundi se focalisent sur nombre de sujets notamment la récolte agricole, les Marocains du monde et la réunion ministérielle de la Coalition mondiale contre Daech, tenue à Marrakech.+Aujourd’hui Le Maroc+ écrit que le chiffre de la récolte céréalière prévisionnelle que vient d’annoncer le ministère de l’agriculture en cette fin de semaine, à savoir 32 millions de quintaux, fera figurer la campagne 2021-2022 parmi les plus faibles historiquement, notant que c’est moins que la moitié des 70 millions de quintaux, récolte moyenne standard adoptée depuis des années par le gouvernement dans ses projections budgétaires.

Un tel niveau de récolte transposé aux années 80, 90 et même le début des 2000, aurait mécaniquement induit un effondrement du PIB agricole et probablement aussi une croissance négative de l’ensemble de l’économie, relève-t-il.

Aujourd’hui, ce n’est heureusement plus le cas, car même avec une campagne céréalière parmi les pires enregistrées, le PIB agricole connaîtra une baisse d’à peine 14%, d’autant que de nombreuses autres filières importantes, les printanières et l’arboriculture notamment, enregistreront même d’excellentes performances, constate-t-il.

+L’Opinion+ écrit que les Marocains du Monde représentent un gisement de compétences susceptibles de renforcer la souveraineté nationale au niveau des secteurs à forte valeur ajoutée, à l’image du biomédical, de l’énergie, de l’industrie ou encore des nouvelles technologies.

Pour le journal, le Royaume gagnerait à « dépoussiérer le cadre d’investissement » prévu pour cette catégorie en tenant compte des spécificités propres aux mouvements de capitaux opérés par les Marocain du monde.

Contrairement aux “IDE classiques” opérés par des multinationales ou autres opérateurs internationaux, les investissements drainés par les Marocains du monde sont “inclusifs”, “circulaires” et “à portée régionale”, estime-t-il.

Offrir un package spécial aux IDE pilotés par des Marocains du monde pourrait donner un “coup de fouet” aux projets de pôles économiques régionaux qui sont une étape obligée pour la répartition harmonieuse des richesses au niveau national, estime-t-il.

En tout cas, l’inclusion des Marocains du Monde ne doit pas se limiter au seul volet politique ou à l’occasion des opérations Marhaba, mais doit s’élargir au niveau économique et financier, vu l’apport considérable qu’il peut avoir pour la course à la souveraineté sur tous les niveaux que mène actuellement le Royaume, ajoute-t-il.

+L’Economiste+, qui revient sur la réunion ministérielle de la coalition mondiale contre Daech, tenue à Marrakech, écrit que c’est la première fois qu’un tel évènement, organisé conjointement par le Maroc et les Etats-Unis, se tient en Afrique, notant que Rabat est arrivé à convaincre ses partenaires de la nécessité de se concentrer sur la menace terroriste de Daech qui s’est incrustée ces dernières années sur le continent.

En marge de cette réunion, le ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita, a exploité cette opportunité pour organiser plusieurs rencontres avec ses homologues d’autres pays, note le quotidien, soulignant que ces rencontres ont été couronnées par des annonces en faveur du plan d’autonomie présenté par le Maroc pour régler le différend sur la question du Sahara.


Commentaire

Bon plan
Publié le 12.08.2020

Les chutes de Boali

Les chutes de Boali sont des chutes d'eau situées dans la préfecture de l'Ombella-M'Poko en République centrafricaine, à proximité de la localité de Boali sur…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut