International › AFP

Accord de paix signé à Khartoum : 3e réunion technique du comité exécutif de suivi

Droits réservés.

Il s’est agi au de cette séance d’évaluation de faire le bilan et la présentation des tableaux des violations de cet Accord de part et d’autre.

Les parties prenantes de l’Accord de paix signé à  Khartoum et paraphé à  Bangui le 06 février 2019, ont procédé, dans le cadre de la 3e réunion technique du comité exécutif de suivi, à  l’évaluation de ce document en vue de s’imprégner des avancées et des violations. La séance de cette évaluation qui a eu lieu le 13 juin 2019 au Palais de la Renaissance été présidée par le Premier Ministre Firmin Ngrébada, en présence des facilitateurs, notamment le représentant de l’Union Africaine Mathias Matondo.

Il y’a lieu d’informer nos lecteurs que l’ambiance de cette séance a été électrique de la manière où le premier ministre Firmin Ngrébada était très remonté et très ennuyeux de la situation désastreuse survenue dans la Sous-préfecture de Paoua, Zangba, Kouango avec les tueries enregistrées de la part des éléments armés des 3R de Sidiki et UPC d’Ali Darassa.

Les points inscrits à  l’ordre de jour lors de cette séance d’évaluation consistaient à  faire le bilan et la présentation des tableaux des violations de cet Accord de part et d’autre.

Du côté des autorités gouvernementales, il faut noter qu’il y a une nette appréciation en ce qui concerne le respect des dispositions dudit Accord, avec la mise en place d’un gouvernement inclusif ; la mise en place de comité de suivi de cet Accord ; et les dispositions concernant sa vulgarisation.

C’est dans le discours de circonstance prononcé par le Premier Ministre qu’il faut retenir que le Chef du gouvernement n’a pas passé par mille chemins pour sommer les chefs rebelles récalcitrants à  faire preuve d’engagement concernant le respect de cet Accord de paix. Firmin Ngrébada a exhorté les représentants des rebelles tels que : Sidiki Bi Souleymane et Ali Darassa à  traduire dans les faits, les dispositions contenues dans cet Accord.

Le Premier centrafricain a tablé, dans un temps ferme, sur la levée des barrières érigées encore dans les zones sous leur contrôle et autres bavures enregistrées ici et là . Ce dernier ne cache pas ses désolations face à  ce que font certains groupes armés contre les populations civiles et a précisé qu’il faut ne que leurs bavures ne soient répétées. C’est sur les positions données par le premier ministre que cette séance a pris fin et que les consignes ont été données pour la prochaine réunion.




Commentaire

Zapping Actu International
À LA UNE
Polls

Des chefs rebelles nommés "conseillers militaires". Une Bonne decision ?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut