Eco et Business › L’Eco en +

Reserve d’or en RCA : la Russie nie la présence des entreprises russe

Droits réservés.

L’ambassadeur de Russie en Centrafrique M.Titorenko dans une interview qu’il a accordé à Sputnik, a déclaré qu’aucune entreprise russe ne travaille en République centrafricaine.

« À l’heure actuelle, aucune entreprise russe ne travaille en République centrafricaine », a déclaré à Sputnik l’ambassadeur de Russie en République centrafricaine. Il a  souligné que les informations sur les réserves de diamants et d’or dans ce pays étaient exagérées. Selon lui, les Chinois sont le principal acteur économique en RCA.

En outre, la plupart des mines se trouvent dans la zone non contrôlée par le gouvernement, a-t-il ajouté.

«Il n’y a pas d’entreprises russes ici. Il y a une entreprise qui a été créée avec la participation d’hommes d’affaires russes particuliers, elle est enregistrée en vertu des lois de la République centrafricaine, elle n’a qu’une seule licence pour rechercher et extraire des diamants. Pour autant que je sache, cette entreprise fonctionne à perte», a déclaré M.Titorenko.

Données exagérées

Selon lui, les données sur les réserves de diamants et d’or en République centrafricaine sont largement exagérées:

«Par le passé la République centrafricaine était un producteur relativement moyen de diamants, par exemple à l’époque de Bokassa [ancien dirigeant, 1966-1979, ndlr] et avant les événements qui ont commencé dans les années 1990, le pays exportait de 350 à 360.000 carats de diamants bruts, cela ne représentait que 11% des recettes budgétaires de l’État. C’est loin de la Namibie, loin de notre région russe de Yakoutie. Il y a des diamants, mais il y en a peu».

D’après l’ambassadeur, de 35.000 à 36 000 carats sont exportés par an, soit dix fois moins qu’auparavant. «Naturellement, il existe une contrebande de diamants, des experts de l’Onu le soulignent également, mais cela se fait dans des zones qui ne sont pas contrôlées par le gouvernement», a déclaré le diplomate.

Extraction de l’or

Quant à l’or, a-t-il noté, si 91 tonnes sont extraites au Soudan voisin, il s’agit d’environ 500-600 kilogrammes «et bien moins» en RCA, et encore, dans les conditions les plus favorables.

«Et la plupart des mines sont situées dans une zone échappant au contrôle du gouvernement. Par conséquent, la Russie a peu dans ce domaine. Alors que la Chine possède 12 licences pour l’exploration et la production de diamants, quatre licences pour l’extraction de l’or, et les Chinois sont le principal acteur économique en RCA, comme partout en Afrique», a conclu le diplomate.




Commentaire

Zapping Actu International
À LA UNE
Polls

Des chefs rebelles nommés "conseillers militaires". Une Bonne decision ?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut