› Politique

RCA : le bureau de l’Assemblée nationale déclare recevable la demande de la levée de l’immunité de quatre députés

Droits réservés.
Une décision qui arrive six jours après la lettre du ministre intérimaire de la justice demandant la levée des immunités parlementaires de quatre députés de l’opposition.

 

Le bureau de l’Assemblée nationale vient de déclarer recevable la demande de la levée de l’immunité de quatre députés de l’opposition. C’est la réponse à la lettre du ministre intérimaire de la justice.

La réunion relative à cette problématique  a duré trois heures. Les quinze députés, membres du bureau de l’assemblée assemblée nationale ont déclaré la recevabilité de la lettre, et décider de la mise en place de la commission ad hoc  en se référant à l’article 119  du règlement intérieur de cette institution.

Les quatre députés, Martin Ziguelé, Anicet Georges Dologuelé, Abdoul Karim Meckassoua et Aurélien Zingas devront patienter  pour connaitre l’aboutissement de cette procédure

administrative.  Les proches du dossier, les collaborateurs de Moussa Laurent Gon-Baba  se sont déclaré incompétents pour outrepasser  les dispositions  décidant d’un débat en plénière.

Selon cet article 119, la commission ad hoc élit en son sein  un Président et un rapporteur. Cet organe entend les députés dont la levée de l’immunité est demandée.  Le rapport de la commission ad hoc  est transmis à la conférence des Présidents pour avis  avant d’être inscrit à l’ordre du jour. Les dispositions de cette loi mentionnent  que la décision  relative à la levée de l’immunité parlementaire est prise par l’assemblée en séance plénière  au cours de laquelle il n’est donné lecture que des conclusions du rapport de la commission ad hoc. Le rapport, ainsi adopté ou rejeté, est transmis au gouvernement.

La décision de s’accorder ou de rejeter la levée de l’immunité  est  adopté au scrutin secret à la majorité absolu du nombre des députés  calculé par rapport au nombre des sièges effectivement pourvus. Or, le premier juge d’instruction du tribunal de grande instance de Bangui a adressé une lettre au Président de l’assemblée nationale. Dans cette lettre, 21 personnes, en dehors des quatre élus de la nation, sont recherchées par la justice  dans une affaire d’atteinte à la sureté intérieure de l’État visant l’ancien Président François Bozizé et son ancien ministre Thierry Maleyombo   . Les députés membres du bureau mentionnent qu’aucun chef d’accusation n’est retenu dans cette procédure de levée d’immunité parlementaire  contre les députés mis en cause.

Cette réunion intervient à un moment ou Martin Ziguelé et Anicet Georges Dologuelé attendent la décision du tribunal administratif  aux fins d’annulation des mesures restrictives sur leur liberté d’aller et venir.

 

 


Commentaire

Bon plan
Publié le 12.08.2020

Les chutes de Boali

Les chutes de Boali sont des chutes d'eau situées dans la préfecture de l'Ombella-M'Poko en République centrafricaine, à proximité de la localité de Boali sur…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut