› Société

RCA : 4 personnes tuées à Bria à la suite des détonations d’armes automatiques

journaldebangui.com
Droits réservés.

La ville de Bria, chef-lieu de la préfecture de la Haute-Kotto, située à 595 kilomètres au nord de Bangui a été secouée mardi 4 janvier par des détonations d’armes de guerre.

 

La ville a été encerclée, des personnes arrêtées, et quatre personnes tuées,  paniquant  davantage les populations qui ont dû abandonner leur domicile pour se réfugier ailleurs.

Comme nous l’avions précédemment annoncé dans un autre article, depuis le 15 décembre 2021, chaque matin, les mercenaires russes, à bord de leur pick-up,  ramassent des jeunes dans la rue pour aller faire des travaux forcés dans leur base. Mais petit à petit, ces jeunes, de bouche à oreille, se sont partagé les informations, et depuis quatre jours, les mercenaires russes ont du mal à mettre la main sur eux pour aller démolir de vieux bâtiments et récupérer les briques pour des constructions dans leur base située proche du Badica.  Mais ce mardi 4 janvier, vers 14 heures, ils ont décidé d’encercler plusieurs quartiers de la ville, sauf le camp des déplacés du PK3.

Comme une surprise, les gens les voient venir subitement dans leur quartier, et commencent à arrêter des gens. Les autres, par précaution, prennent aussitôt la poudre d’escampette en masse. Les mercenaires russes, sous la colère, ont fait des tirs sur eux à bout portant, tuant quatre jeunes hommes, dont un au quartier Piango, un au quartier Mandet,  1 au quartier Bornou et un autre au quartier  Ndrou.  Aussitôt, la panique s’installe dans la ville. La quasi-totalité des habitants a pris la fuite dans la brousse, d’autres dans des camps des déplacés. Les organisations humanitaires, par précaution, ont dû fermer leur porte et placer leur personnel en sécurité.

Pendant ce temps, vers 17 heures, les mercenaires russes, on ignore leur motivation, se sont rendu dans la mosquée et ramasser de force les quatre corps des victimes et repartir avec.

Rappelons qu’à Bria, les mercenaires russes de la société Wagner ont rallongé le couvre-feu de 20 heures à 5 heures du matin dans la ville jusqu’au 5 janvier 2022.


Commentaire

Bon plan
Publié le 12.08.2020

Les chutes de Boali

Les chutes de Boali sont des chutes d'eau situées dans la préfecture de l'Ombella-M'Poko en République centrafricaine, à proximité de la localité de Boali sur…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut