Politique › Sécurité

Rapport sur la situation en RCA : les notes de Mankeur Ndiaye

Mankeur Ndiaye, représentant spécial du secrétaire général de l’Onu.

Représentant spécial du secrétaire général de l’Onu, le Sénégalais Mankeur Ndiaye appelle à continuer à soutenir la lutte contre l’impunité, la réforme de la justice, le déploiement de la chaîne pénale, le renforcement des services judiciaires et la démilitarisation du système pénitentiaire.

Mankeur Ndiaye a présenté le rapport du secrétaire général de l’Onu sur la situation en Rca au Conseil de sécurité. Bien sûr, le représentant spécial du secrétaire général de l’Onu en Rca et chef de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation en Répu­blique centrafricaine (Mi­nu­sca) a insisté sur les efforts réalisés par cette mission conduite sous son égide dans ce pays qui se dirige vers une Présidentielle cruciale.

20 mois après la signature de l’Accord politique pour la paix et la réconciliation en République centrafricaine (Appr-Rca) entre le gouvernement et 14 groupes armés, des progrès notables continuent d’être réalisés. Il cite les résultats en termes de réforme politique, de restauration de l’autorité de l’Etat et de justice transitionnelle. Selon le représentant du Sg de l’Onu, à ce jour, l’Autorité nationale des élections dispose d’un fichier électoral de 1 million 859 mille 890 électeurs centrafricains. Ils sont répartis dans 16 préfectures du pays et de la diaspora dans 13 pays. «Je me réjouis que le seuil d’inscription des femmes ait atteint 46%.

Avec la publication de la liste électorale le 14 octobre et la convocation prévue du corps électoral le 28 octobre, la Centrafrique est en marche assurée vers la tenue d’élections dont le succès requiert l’engagement de tous les acteurs et le respect de l’autorité de la Cour constitutionnelle, juge des élections», s’est réjoui Mankeur Ndiaye. Il a rappelé que grâce à la Minusca et les partenaires internationaux de la Rca qui ont accompagné les parties prenantes dans la rédaction d’un Code électoral, aujourd’hui la Cen­trafrique dispose d’un fichier électoral «fiable et informatisé». C’est alors qu’il invite les acteurs politiques, les médias et autres leaders d’opinion à s’abstenir de toute campagne de désinformation ou message de stigmatisation qui seront, prévient-il, documentés par la Minusca et soumis à l’appréciation du Con­seil.

En prélude aux élections, Mankeur Ndiaye a déclaré qu’un plaidoyer pour encourager la participation des réfugiés au processus électoral a été mené. C’est alors qu’il a encouragé les autorités du pays à poursuivre les efforts visant à créer les conditions favorables au retour volontaire et digne des réfugiés, tout en assurant leur pleine participation dans la vie socio-économique et politique du pays. Par ailleurs, le diplomate Séné­galais reconnaît que la situation politique reste tendue avec seize candidats à la présidence de la République, dont trois femmes et le Président sortant pour le scrutin du 27 décembre 2020. En effet, alerte-t-il, «certains candidats mettent en doute la viabilité de l’Accord de paix et se proposent même de le renégocier s’ils étaient élus». Et d’ajouter : «La principale coalition de l’opposition a récemment saisi les mécanismes régionaux pour contester la légalité de la réforme législative adoptant des dispositions dérogatoires au Code électoral.

Toutefois, ces tensions n’ont pas compromis la possibilité d’organiser les élections dans le respect du calendrier constitutionnel.» Et pour lui, «le chemin vers la paix est long et sinueux», dit-il. D’après lui, les progrès dans le Ddr avec 2 094 ex- combattants désarmés et démobilisés, la mise en place à l’Ouest de deux unités spéciales mixtes de sécurité pour un total de 562 éléments et le redéploiement des forces de défense et de sécurité sont réconfortants en ce qu’ils constituent les premières étapes vers la dissolution des groupes armés conformément aux exigences de l’Accord de paix. Il est d’avis nonobstant qu’il faut continuer à soutenir la lutte contre l’impunité, la réforme de la justice, le déploiement de la chaîne pénale, le renforcement des services judiciaires et la démilitarisation du système pénitentiaire.

Pour la tenue des scrutins à venir, Mankeur Ndiaye invite les Etats membres de l’Onu à appuyer la Rca pour combler le déficit financier qui est encore environ de quatre millions de dollars au Basket-fund géré par le Pnud pour les élections présidentielle et législatives, et près de 17,7 millions pour l’ensemble des élections, y compris les Locales prévues en 2021. En cette période de crise sanitaire liée au Covid 19, il appelle à apporter le soutien nécessaire aux partenaires humanitaires qui fournissent une assistance vitale à plus de 1,3 million de personnes chaque mois.


Commentaire

Bon plan
Publié le 12.08.2020

Les chutes de Boali

Les chutes de Boali sont des chutes d'eau situées dans la préfecture de l'Ombella-M'Poko en République centrafricaine, à proximité de la localité de Boali sur…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut