› Politique

Paoua : visite à des émissaires des Nations-Unies et de la CEEAC Ahmad Allam-Mi et François Louncény Fall

Ahmad Allam-Mi, a expliqué qu’après leurs contacts avec les plus hautes autorités centrafricaines, ils ont estimé qu’il était important de se rendre à  Paoua pour s’apercevoir des réalités.

Le Secrétaire général de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC), Ahmad Allam-Mi et le Représentant spécial pour l’Afrique centrale, Chef de bureau régional des Nations-Unies pour la région (UNOCA) ont effectué, jeudi 4 avril 2019, une mission de travail à  Paoua (485 km au nord-ouest de Bangui) pour constater de visu le phénomène de la transhumance.

Le Secrétaire général de la CEEAC, Ahmad Allam-Mi, a expliqué qu’après leurs contacts avec les plus hautes autorités centrafricaines, ils ont estimé qu’il était important de se rendre à  Paoua pour s’apercevoir des réalités et des défis qui se posent en matière de transhumance et de sécurité dans la région de Paoua et tout le long de ses frontières.

Les informations qu’ils ont reçues des autorités locales et des responsables de la MINUSCA sont encourageantes du fait qu’il y ait un début de collaboration entre les habitants de Paoua et ceux des villes frontalières du Tchad, a-t-il souligné.

« Cette mission s’inscrit dans le cadre de ce que nous nous sommes fixé, c’est-à -dire organiser un atelier sur le pastoralisme dans l’espace CEEAC à  Ndjaména, suivi d’une réunion du comité consultatif pour la paix et la sécurité en Afrique centrale au niveau ministériel au mois de juillet à  Kinshasa », a-t-il ajouté.

Arrivés à  Bangui le 2 avril dernier, Ahmad Allam-Mi et François Louncény Fall avait indiqué être venus s’enquérir de l’évolution de la mise en œuvre de l’accord de paix signé avec 14 groupes armés, le 6 février dernier ainsi que des attentes du gouvernement et voir dans quelle mesure soutenir les autorités et le peuple centrafricains en vue de consolider les acquis de cet accord.

Commentaire

À LA UNE
Polls

Des chefs rebelles nommés "conseillers militaires". Une Bonne decision ?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut