International › APA

Economie, santé et social au menu des quotidiens marocains

Les quotidiens marocains parus lundi se focalisent sur l’entrepreneuriat chez les jeunes, le Coronavirus et la protection sociale.+Aujourd’hui le Maroc+ loue la démarche de la Confédération Générale des Entreprises du Maroc (CGEM) consistant à inciter ses membres à donner des commandes aux jeunes entreprises et aux TPME, indiquant qu’elle vient compléter le dispositif lancé il y a quelques jours pour faciliter l’accès au financement.

Sous le titre « Au delà de la commande », la publication  explique qu’octroyer des crédits plus facilement à une PME sans alimenter en aval son activité à travers des commandes qui pérenniseraient son business revient tout simplement à l’endetter et à la mettre en difficulté à moyen et long termes.

Pour lui, au-delà de l’aspect financier, certes important, la démarche de la CGEM peut avoir beaucoup d’autres effets positifs sur les TPME. Il s’agit d’un excellent levier d’apprentissage et de diffusion des bonnes pratiques, mais aussi d’un facteur qui les poussera à s’aligner sur des standards de qualité et de performance.

De son côté, +l’Economiste+ relève que « les derniers chiffres du HCP montrent encore une fois que le modèle marocain est au mieux une machine à salariés, au pire une usine à chômeurs ».

« En toile de fond, la question des dispositifs de soutien à l’entrepreneuriat est de nouveau posée, ajoute le journal, se demandant « comment briser ce plafond de verre, qui empêche l’émergence en nombre important de monteurs de projets? ».

Au registre de santé, +Le Matin+ souligne qu’alors que les craintes sur la propagation du nouveau coronavirus vont grandissantes dans plusieurs pays du monde, l’Italie qui compte actuellement 165 personnes infectées vient d’enregistrer la nuit dernière son quatrième décès dû au virus.

Bien qu’à ce jour aucun cas parmi les ressortissants marocains en Italie n’ait été déclaré, l’éventualité d’une contamination n’est pas à écarter. En réaction cette situation, le consulat du Maroc à Vérone a décidé de mettre en place une cellule de crise pour suivre les développements de la situation sanitaire des marocains résidant en Italie.

A noter que la soudaine montée en flèche des cas de contamination a poussé le gouvernement italien à mettre à l’isolement onze villes, dont dix dans le périmètre de Codogno, principal foyer de l’épidémie.

+Aujourd’hui le Maroc+ rapporte que l’Agence nationale de l’assurance, maladie (ANAM) a fait état d’une population couverte de l’ordre de 10,1 millions de bénéficiaires.

A fin 2018, les ressources de l’Assurance Maladie Obligatoire (AMO) ont été estimées à 12,37 milliards DH (1 euro = 10,7 DH) de cotisations et contributions. Quant aux dépenses, elles se sont chiffrées à 8,9 milliards DH dont 31,5% destinées aux médicaments.

Il est à noter que 3,2% de la population couverte est atteinte d’Affection Longue Durable. Celle-ci consomme à elle seule 51,5% des dépenses. L’évolution annuelle moyenne de la population couverte par l’AMO est de 4,6 % pour la période 2013 -2018. Durant la même période, les recettes de l’AMO ont enregistré une augmentation annuelle moyenne de 7,5% contre 10,5% pour les dépenses de l’AMO.




Commentaire

Zapping Actu International
À LA UNE
Polls

Des chefs rebelles nommés "conseillers militaires". Une Bonne decision ?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut