International › APA

Tourisme, politique et économie au menu des quotidiens marocains

Le tourisme local, l’importance de la convergence des politiques publiques et les enjeux de la participation du Maroc au Forum de Davos sont les principaux sujets traités par les quotidiens marocains parus ce mercredi.+L’Opinion+ souligne qu’en cet été 2022, le touriste marocain de la classe moyenne, malmené par les effets cumulés de la crise du Covid, l’explosion de l’inflation et, par ricochet, la cherté du coût de la vie consécutive à la guerre en Ukraine, se retrouve contraint d’accepter une offre touristique loin de ses attentes.

L’offre touristique proposée localement semble en effet « taillée sur mesure » pour les seuls touristes étrangers et paraît même, à certains égards, “sciemment formulée pour l’exclure”, constate le journal, citant les prix astronomiques, les prestations médiocres et le sentiment d’infériorité que ressent le tourisme marocain vis à- vis du touriste étranger.

“Un minimum d’efforts, saupoudrés d’une bonne dose d’estime et de gratitude, auraient pourtant suffi à fidéliser les Marocains et à les réconcilier définitivement avec l’offre locale”, déplore-t-il.

+Aujourd’hui Le Maroc+ écrit que les réformes importantes, à caractère économique ou social, nécessitent le plus souvent des réponses et des politiques transverses, qui sont elles-mêmes parmi les plus compliquées à mener au regard de la diversité des intervenants, notamment la présence d’acteurs de différentes natures, qui nécessite un process laborieux de concertations, et la pluralité des départements et administrations appelés à y contribuer, mais chacun selon son agenda, ses priorités et ses moyens.

Pour obtenir une parfaite synchronisation, la publication souligne l’importance majeure de la clarification express des rôles et périmètres d’action des uns et des autres, de la contractualisation des acteurs sur les résultats et les livrables attendus et, surtout, de la mise en place de systèmes de pilotage au plus près.

Cette convergence sera désormais un des “paramètres décisifs” pour l’efficacité et la réussite des politiques publiques, estime-t-il.

+L’Économiste+, qui s’attarde sur les enjeux de la participation du Maroc au Forum économique mondial 2022, qui s’achève jeudi à Davos, en Suisse, écrit que le Maroc a raison, car “il faut, contre vents et marées, continuer à renforcer sa présence sur les radars internationaux”, expliquant que dans ce forum, le pays “apporte dans ses bagages de grands chantiers” avec l’investissement placé au cœur de ses réformes socioéconomiques.

“Il faut rendre sa place la plus visible et la plus crédible possible”, mais une fois cette position bien défendue, “il faudra lui donner de la force, du concret et de la transparence”, suggère-t-il.


Commentaire

Bon plan
Publié le 12.08.2020

Les chutes de Boali

Les chutes de Boali sont des chutes d'eau situées dans la préfecture de l'Ombella-M'Poko en République centrafricaine, à proximité de la localité de Boali sur…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut