Eco et Business › Energie

RCA : 130 millions de dollar pour atteindre 50% d’accès à l’électricité

C’est une enveloppe mobilisée par la Banque mondiale qui s’est engagé à soutenir le secteur de l’énergie afin d’augmenter le taux d’accès de la population à 50% de l’électricité d’ici 2030.

 

L’énergie est l’un des vecteurs incontournables favorisant le développement d’un Etat. Cependant, à ce jour, le taux d’accès à l’électricité fournie par l’Energie Centrafricaine (ENERCA) est de 8%. Devant ce problème, la Banque mondiale s’est engagée à soutenir ce secteur afin d’augmenter le taux d’accès  de la population à 50% de l’électricité d’ici 2030.

Malgré quelques efforts déployés par le gouvernement afin de développer le secteur de l’énergie en Centrafrique, les centrafricains ne sont toujours pas satisfaits du service qu’offre l’ENERCA. La gestion de la distribution de l’électricité et surtout le délestage à répétition font souvent l’objet des plaintes des clients. Toutefois, l’ENERCA de son côté pointe du doigt le vol, le vandalisme de ses installations par certaines personnes mal intentionnées. Ce comportement entrave réellement le bon fonctionnement de cette société.

En effet, le pays dispose d’énormes potentialités énergiques par le biais des chutes d’eau et du soleil. Il suffit que des stratégies soient mises en place pour débloquer la situation. C’est ainsi que la Banque mondiale qui appui déjà ce secteur, s’est engagée encore à mobiliser un financement conséquent afin palier à ce problème. Pour ce faire, ce projet prend en compte l’aspect de la fourniture de l’électricité au développement de l’énergie solaire.

« Avec le taux d’accès de 8% à l’électricité, le Centrafrique est le dernier pays au monde. Alors à la demande du gouvernement, la Banque mondiale va contribuer à l’augmentation de ce taux d’accès à l’électricité en accordant un financement. Déjà, il y a le projet qui est en train de financer des mini-réseaux à Berberati et à Bambari et d’ici aout, cela sera opérationnel. Pour renforcer le service à Bangui, la Banque va appuyer une augmentation qui sera opérationnel d’ici 14 à 18  mois de 25 Mégawatts via le champ solaire de Danzi », a expliqué Han Fraeters, représentant de la Banque mondiale en Centrafrique lors d’un café de presse le vendredi 11 mars 2022 à l’Hôtel Ledger Plazza à Bangui.

En outre, certains facteurs majeurs empêchent la réalisation de ces projets. Nous pouvons citer entre autres : l’effet de la pandémie de Covid-19, les matériels  sont achetés en Chine et l’évacuation pose problème avec le mécanisme de transport ainsi que l’insécurité dans le pays… Alors, la Banque mondiale dans son accompagnement, veut à ce que l’électricité soit aussi distribuer dans les villes de provinces.

Han Fraeters a alors  précisé que : « Nous sommes en train de préparer un nouveau financement à hauteur de 130 millions de dollars américain pour aider le gouvernement. C’est un grand projet d’électrification rurale dans le reste du pays. Il y aura plusieurs mini-réseaux et des solutions solaires pour les bâtiments publics comme les écoles, les hôpitaux et une stratégie pour les ménages avec une subvention de l’État, financée bien sûr par la Banque mondiale ».

Toutefois, selon Nash Fiifi Eyison, spécialiste de l’énergie à la Banque mondiale en Centrafrique, il y aura une politique pour convaincre les secteurs privés d’investir dans le système afin de favoriser la réalisation du projet. Il a aussi insisté sur la gestion de l’électricité par certaines institutions et organisations étatiques comme les ministères qui consomment beaucoup d’énergie mais qui malheureusement ne paient pas les factures. Pour ce faire, le ministère de l’Energie en commun accord avec la Bangui mondiale mettra en place une stratégie afin de contrôler la gestion et l’utilisation de l’électricité.

Si cette option est en vue, il est important de prendre en compte la question de la démographie qui a un lien direct avec la demande de l’électricité. Cet aspect est également pris en compte par la Banque mondiale qui compte aussi sur la faisabilité des choses au niveau du gouvernement en termes de bonne relation.


Commentaire

Bon plan
Publié le 12.08.2020

Les chutes de Boali

Les chutes de Boali sont des chutes d'eau situées dans la préfecture de l'Ombella-M'Poko en République centrafricaine, à proximité de la localité de Boali sur…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut