International › APA

Politique et religion à la une de la presse sénégalaise

Les journaux sénégalais, reçus jeudi à APA, traitent principalement de l’actualité politique avec la résurgence du débat sur un éventuel troisième mandat du président de la République Macky Sall mais aussi de la disgrâce de Sokhna Aïda Diallo, veuve de Cheikh Béthio Thioune.Sud Quotidien note « l’omerta des alliés » dans le débat sur le supposé troisième mandat du président de la République Macky Sall. Dans ce journal, Zator Mbaye de l’Alliance des Forces de Progrès (AFP, mouvance présidentielle) estime que « c’est un débat stérile et puéril. Il n’y a aucun silence de notre part. (Macky Sall) vient d’être réélu. Il est en train de d’asseoir les bases du Pap 2 (Programme d’actions prioritaires). Voilà les questions qui nous intéressent ».

De son côté, Abdoulaye Wilane, le Porte-parole du Parti Socialiste (PS, mouvance présidentielle) souligne dans Sud Quotidien que « le nombre de mandats et le jour de la prochaine présidentielle ne sont pas nos priorités, ni nos urgences. A chaque chose, son temps ».

WalfQuotidien, sous le titre « les germes de l’autodestruction de Macky 2 », analyse que « ça sent le début de la fin au vu de l’incohérence de ce système, de la chasse à l’homme qui y fait rage et de l’hypertrophie du (chef de l’Etat), seul homme au centre de tout, qui décide de tout, sur tout et pour tous ».

L’Observateur, s’intéressant aux récents limogeages dans le camp présidentiel, fait remarquer que « c’est devenu une fâcheuse habitude. En quelques mois, la gouvernance de Macky Sall a été frappée de fautes administratives parfois très flagrantes. Une série de légèretés qui placent le chef de l’Etat en tête du peloton des accusés ».

Sur un tout autre sujet, Vox Populi indique que Sokhna Aïda Diallo, la veuve de Cheikh Béthio Thioune (guide des Thiantacounes) « implore le pardon du Khalife ». Mais son mea culpa n’aura pas calmé des fidèles mourides qui « ont voulu s’en prendre » à cette dame « coupable d’écarts de conduite en porte-à-faux avec les enseignements de Serigne Touba (fondateur de la confrérie mouride) », informe ce quotidien.

En effet, renseigne L’AS, « Sokhna Aïda Diallo échappe à un lynchage à Ngabou (village du centre du Sénégal situé à une quinzaine de kilomètres de Touba) et est venue se réfugier à Dakar ».

Dans les colonnes de L’Observateur, une source proche de la Gendarmerie détaille : « C’est à bord de son véhicule de marque Porsch Cayenne qu’elle a quitté en catastrophe Ngabou, en compagnie de quelques membres de sa cour privée. Les Gendarmes ont, toute la nuit durant, veillé au grain pour maîtriser le moindre débordement ».

Le Soleil rapporte que « la déclaration du Khalife général des Mourides a entraîné des conséquences dans les rangs des Thiantacounes. A Mbacké et dans certaines localités de Touba (cité religieuse située à 184 kilomètres de Dakar) où Sokhna Aïda Diallo compte des adeptes, il est fait cas de plusieurs défections ».

Le Témoin dresse le portrait de Sokhna Aïda Diallo considérée comme « l’égérie de charme des Thiantacounes ». A en croire ce journal, la troisième épouse de Cheikh Béthio « cristallise les passions » puisqu’elle est « adulée par les uns et vouée par les autres ».

Tout compte fait, Le Quotidien conclut que c’est le « thiant du cygne pour (Sokhna) Aïda (Diallo) », non sans mentionner que sa « chute (est) aussi spectaculaire que sa montée vers la gloire ».

Dans une vidéo rendue publique mardi soir, Serigne Mountakha Mbacké, le Khalife général des Mourides avait rappelé à l’ordre Aïda Diallo en lui martelant qu’il appartient désormais à Serigne Saliou Thioune, fils aîné de Cheikh Béthio « de perpétuer l’œuvre de leur défunt père ».




Commentaire

Zapping Actu International
À LA UNE
Polls

Des chefs rebelles nommés "conseillers militaires". Une Bonne decision ?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut