International › APA

Plaidoyer à Abidjan pour l’accès au logement des femmes rurales africaines

Le séminaire régional de haut niveau sur l’autonomisation politique, socioéconomique et culturelle des femmes africaines s’est achevé mercredi à Abidjan après 72h de conclave avec pour résolution majeure un plaidoyer pour l’accès des femmes rurales africaines au logement en présence de Moussa Diabaté, Directeur de cabinet adjoint du ministre ivoirien de la fonction publique, a appris APA sur place. « On a proposé une formule qui sont des logements sociaux à moindre coût mais adaptés suite à une étude que nous avons eu à faire dans des localités rurales. Il  s’est avéré que dans cette étude les femmes demandaient aussi bien  les logements que les hommes. Et donc un schéma sera proposé aux gouvernements», a dit à APA la Conseillère économique, sociale, environnementale et culturelle ivoirienne Dr Fatoumata Traoré Diop.

« Il faut que les femmes occupent leur place dans le processus d’émergence des pays africains, a-t-elle soutenu, estimant que « un pays ne peut être émergent que quand les femmes émergent aussi ».  

Poursuivant, Dr Traoré Diop, également membre du Comité consultatif international du Centre africain de formation et de recherche administrative pour développement (CAFRAD), a  plaidé pour l’accès des femmes rurales à des logements décents.

«Si on veut avoir une émergence efficace, il faut également que les femmes participent à cette émergence et si les femmes doivent participer à cela,  on ne peut pas oublier celles du monde rural», a ajouté Dr Traoré Diop qui a coordonné ce séminaire organisé par le CAFRAD.

Avant elle, Dr Binaté Fofana Namizata qui représentait la ministre ivoirienne de la femme, de la famille et de l’enfant, a soutenu dans la même veine que « avoir un toit, c’est une sécurité » pour les femmes rurales.

« Il  a été question de l’accès des femmes au logement en milieu rural. L’accent a été mis sur les femmes qui vivent en milieu rural. Nous savons que nos mamans qui vivent en milieu rural font beaucoup pour nos populations. Mais elles sont confrontées à beaucoup de problèmes», a fait remarquer la représentante de la ministre Ly Ramata Bakayoko.

Poursuivant, elle a fait savoir que plusieurs autres résolutions ont sanctionné ces assises au-delà de la   problématique du logement des femmes rurales. Au nombre de celles-ci, il a cité entre autres, l’accès à l’éducation des femmes et le regroupement des femmes rurales en association pour faciliter leur accès au crédit.

« L’accès au financement des femmes est un élément très important. Donc nous avons invité les femmes à se regrouper pour pouvoir bénéficier facilement des financements », a indiqué Mme Binaté plaidant également pour un engagement plus accru de l’État aux côtés des femmes.

Pour sa part, Stephane Monney Mouandjo, le directeur du Centre africain de recherche administrative pour le développement (CAFRAD), organisme intergouvernemental qui a co-organisé ce conclave avec ses partenaires, a annoncé l’institutionnalisation  de cet événement qui sera baptisé désormais Forum panafricain des femmes. 

Ce séminaire régional de haut niveau portant sur l’autonomisation des femmes a réuni des participantes venues du Bénin, de la Gambie,  du Sénégal, du Gabon,  du Maroc, de la France et de la Côte d’Ivoire.




Commentaire

Zapping Actu International
À LA UNE
Polls

Des chefs rebelles nommés "conseillers militaires". Une Bonne decision ?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut