International › APA

Paul Biya appelle les jeunes soldats au respect des droits humains

Le chef de l’État camerounais, Paul Biya, a appelé vendredi les jeunes diplômés de l’École militaire interarmées (EMIA) de son pays à «respecter les droits humains» dans leur future carrière.Présidant, dans la capitale, Yaoundé, la cérémonie de sortie de la 37ème promotion de cette institution, il a également exhorté ces nouveaux officiers à être les défenseurs du bien-être de leurs compatriotes, de travailler toujours en synergie avec ceux-ci et de les assister en cas de besoin, mais aussi d’établir une collaboration étroite avec les autorités locales.

Évoquant la situation sécuritaire dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest où des sécessionnistes, «mués en multiples bandes armées, continuent de commettre des atrocités innommables et de détruire les biens de certains de nos concitoyens qui n’aspirent qu’à vivre en paix», il a affirmé que de multiples et pressants appels à la paix ont été lancés à ce jour.

De même, a indiqué Paul Biya, de nombreuses mesures ont été prises afin que ceux qui se sont soulevés contre leur patrie déposent les armes et retrouvent la voie de la raison en se réinsérant pacifiquement dans la société.

«Hélas, a-t-il regretté, quelques groupes continuent d’entretenir l’insécurité à certains endroits, dans ces deux régions.» Le président de la République a néanmoins estimé que l’action déterminée des forces de défense et de sécurité, visant à protéger les concitoyens de ces zones, avait permis d’améliorer considérablement la situation. Pour lui, l’«armée républicaine» doit non seulement protéger la nation contre d’éventuelles agressions extérieures, mais aussi s’opposer à toute menace visant l’unité nationale.

Pour l’avenir, M. Biya a dit son espoir que les nouvelles dispositions, prises à la suite du Grand dialogue national (GDN), tenu du 30 septembre au 4 octobre à Yaoundé et destiné à sortir du cycle de violences, débuté en octobre 2016, contribueront au retour définitif au calme et à la paix en zones anglophones.




Commentaire

Zapping Actu International
À LA UNE
Polls

Des chefs rebelles nommés "conseillers militaires". Une Bonne decision ?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut