International › APA

« Marche silencieuse» à Abidjan contre le viol d’une fillette de 3 ans

Des centaines de personnes ont marché dimanche à Angré, un quartier huppé dans l’Est d’Abidjan en hommage à une fillette de 3 ans prénommée Grâce qui a trouvé la mort après avoir été violée fin septembre à Dimbokro (Centre ivoirien).Vêtus de blanc et de rouge pour la plupart, les marcheurs ont déposé des bougies pour certains et des gerbes de fleur pour d’autres sur un lieu symbolique à proximité du Centre hospitalier universitaire (CHU) d’Angré. La fillette  avait été évacuée à Abidjan où elle est décédée le lundi 30 septembre 2019 après une intervention chirurgicale. 

« Nous sommes là pour dire non au viol et à l’assassinat de nos enfants. Nous devons dénoncer les violences faites à nos enfants. Nous ne devons pas garder le silence», a estimé une participante à cette marche qui a enregistré la présence de plusieurs visages connus en Côte d’Ivoire dont le maire de Cocody ( Est d’Abidjan), Jean-Marc Yacé. 

Dans la nuit du 28 au 29 septembre dernier à Dimbokro, une fillette de trois ans prénommée Grâce, qui  avait été auparavant enlevée par un inconnu, a été retrouvée dans une broussaille dans un état végétatif avec ses parties intimes déchirées. 

 Ce crime a suscité l’indignation dans le pays et les autorités ivoiriennes se sont engagées à prendre non seulement en charge les obsèques de la fillette mais également à assurer la prise charge psychologiquement de ses parents. 

L’an dernier, des abidjanais avaient également organisé une marche dite silencieuse au même endroit ( à quelques encablures du CHU de Angré) après l’assassinat de Traoré Aboubacar Sidick dit Bouba, un garçonnet de 4 ans qui avait été retrouvé enseveli, ligoté avec la gorge tranchée.




Commentaire

Zapping Actu International
À LA UNE
Polls

Des chefs rebelles nommés "conseillers militaires". Une Bonne decision ?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut