International › APA

Le G5 Sahel pour un développement axé sur les énergies renouvelables

Les ministres en charge de l’énergie des pays membres du G5 Sahel ont tenu, vendredi à Ouagadougou, une table ronde sur les énergies renouvelables, à la vielle du Sommet des Chefs d’Etat de la Communauté des États de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) sur le terrorisme prévu dans la capitale burkinabé.La rencontre ministérielle du G5 Sahel composé du Burkina Faso, du Mali, de la Mauritanie, du Niger, et du Tchad, entre dans le cadre de la promotion de l’énergie renouvelable dans le Sahel pour accélérer le développement socioéconomique des populations.

Les travaux auxquels ont participé les partenaires techniques et financiers de la région, ont permis aux ministres d’évaluer la mise en œuvre des plans nationaux de transition énergétique.

Le groupe marocain Masen chargé de piloter les énergies renouvelables dans le Royaume chérifien a présenté l’opportunité pour le G5 Sahel de « développer des projets intégrés » en vue d’asseoir un mix énergétique durable à travers des écosystèmes viables et rentables.

Dans l’après-midi, les Chefs d’Etat et de gouvernement des pays du G5 Sahel tiennent un sommet sur l’énergie solaire.

Organisé en partenariat avec la Banque Africaine de Développement (BAD) sous le thème « Exploiter l’énergie solaire pour le développement socio-économique des pays du G5-Sahel », ce sommet est une occasion pour présenter l’initiative « Desert to Power » dans la région.

Cette initiative qui vise à « transformer le désert en énergie » devra permettre à terme l’accès à l’énergie à quelque 250 millions de personnes dans les pays du Sahel.

Pour sa mise en œuvre, au moins 20 milliards de dollars US devront être mobilisés auprès des partenaires au développement.




Commentaire

Zapping Actu International
À LA UNE
Polls

Des chefs rebelles nommés "conseillers militaires". Une Bonne decision ?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut