International › APA

Economie, société et migration au menu des quotidiens marocains

Les quotidiens marocains parus ce vendredi se focalisent sur les projets suspendus de Taghazout (région d’Agadir), la visite de la DG du FMI au Maroc, la sécurité routière et la lutte contre l’immigration clandestine.+L’Economiste+ écrit que Taghazout montre un chantier éloigné des normes d’un site de vacances. « On est plutôt dans les normes des domaines construits à l’économie, pour les quartiers pauvres ».

Beaucoup de vis-à-vis, des rues étroites, des blocs carrés bien serrés… décrit la publication, faisant remarquer que le maître d’oeuvre n’est pourtant pas n’importe qui puisque c’est la CDG, qui à son tour a mobilisé d’autres partenaires, dont quelques privés.

Le Maroc a largement les capacités d’image et de lieux pour avoir des programmes de grande envergure, estime l’éditorialiste, rappelant que c’était l’idée du Plan Azur des années 2000: passer à l’échelon supérieur d’investissements pour développer le secteur et le mettre à la hauteur des capacités réelles du pays.

Personne n’a vraiment tiré les leçons de ce Plan Azur qui boite sur trois pattes, regrette-il, notant que le Maroc a les moyens intellectuels et matériels de voir son avenir en plus grand.

+Aujourd’hui le Maroc+ souligne que la visite de la nouvelle Directrice Générale du Fonds monétaire international (FMI) est très importante, expliquant qu’il s’agit du premier déplacement de la responsable depuis sa nomination dans ce poste.

Les relations entre le Maroc et cette institution internationale sont au beau fixe depuis des décennies, fait observer le quotidien, ajoutant que le courant passe si bien que le Maroc va accueillir les assemblées annuelles du FMl et de la Banque mondiale (BM) en 2021 à la cité ocre.

Selon le journal, cet événement va permettre au Maroc de faire un grand pas en avant et devenir surtout un leader incontesté sur la scène internationale dans l’organisation des événements planétaires.

+Al Massae+ rapporte que des drones au service de la sécurité routière. Les services de la Gendarmerie royale vont désormais contrôler les infractions routières en utilisant les drones.

Lancée au niveau de Bouznika (région de Rabat), cette initiative s’inscrit dans le cadre de la célébration de la Journée nationale de la sécurité routière, le 18 février. Ces outils sont équipés de caméras haute résolution qui permettent d’enregistrer les infractions et les violations du Code de la route au niveau de l’autoroute.

Ainsi, les services de la gendarmerie peuvent arrêter les contrevenants et leur infliger les sanctions nécessaires en les confrontant aux images fournies par les drones.

La même publication fait savoir que la Marine Royale a porté assistance, le week-end du 15 au 16 février, à 111 candidats à la migration irrégulière en Méditerranée, à majorité des Subsahariens, dont 22 femmes et deux mineurs, en difficulté à bord d’embarcations pneumatiques et de fortune.

Les secourus, dont certains étaient dans un état de santé dégradé, ont reçu les premiers soins nécessaires à bord des gardes-côtes de la marine royale, avant d’être ramenés sains et saufs aux ports de Tanger, Nador et d’Al Hoceima, selon une source militaire, citée par le publication.




Commentaire

Zapping Actu International
À LA UNE
Polls

Des chefs rebelles nommés "conseillers militaires". Une Bonne decision ?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut