International › APA

Côte d’Ivoire: lancement d’un cadre de « collaboration » entre l’Etat et les start-ups

Le ministre ivoirien de l’Economie numérique, des Télécommunications et de l’innovation, Roger Adom, a lancé lundi à Abidjan l’Initiative Startup4Gouv, un cadre où l’Etat pourra puiser des solutions de startups face à ses challenges

« Nous lançons officiellement le Programme startup4Gouv dont l’objectif vise à mettre en exergue l’écosystème des startups et l’innovation dans une vision de la Côte d’Ivoire comme un hub digital à moyen terme »,  a déclaré M. Roger Adom, dans un discours. 

Selon le ministre ivoirien de l’Économie numérique, des télécommunications et de l’innovation, « le programme se veut une approche innovante, de collaboration entre les acteurs du secteur de l’innovation et l’administration publique ». 

« En initiant ce projet novateur, nous voulons distinguer des ambassadeurs de l’innovation au sein de cet écosystème de startups et surtout de les mettre en mission » pour « participer à tous les projets de consultation » du ministère et « apporter leurs expertises sur des projets », a-t-il dit. 

Ce cadre vise en outre à proposer des projets pilotes au ministère de l’Économie numérique afin de tester le dispositif et les politiques déployés par le ministère, a ajouté M. Roger Adom, les invitant à « travailler en collège d’ambassadeurs pour la réalisation des projets identifiés par le ministère et par le gouvernement et aussi de faire la promotion du label de qualité ivoirien ». 

La Côte d’Ivoire sera à l’honneur lors de la 5e édition du Sommet de l’innovation organique des startups émergentes Afrique-Europe, à Marseille, en France, et les nouveaux ambassadeurs de l’innovation participeront à cette mission, a-t-il assuré. 

 En février, le ministre ivoirien de la Promotion de la jeunesse et de l’emploi des jeunes, Mamadou Touré, a procédé à Abidjan au lancement d’un collège d’entreprises technologiques et innovantes dénommé « Côte d’Ivoire Innovation 20 (#Ci20) » visant notamment à fédérer les start-ups.

L’organisation comprend 15 jeunes entrepreneurs dont des lauréats du Prix national d’excellence et plus de 85 prix nationaux et internationaux, avec pour ambition de faire briller le drapeau de Côte d’Ivoire en créant des milliers d’emplois et des champions nationaux.        

 Le CI20 a défini un programme qui dure deux ans par cohorte, les membres fondateurs constituant la première cohorte. Le but, selon Steven Bedi, « c’est de créer au bout de ces deux années 2 000 emplois avec 30% d’impacts sur les femmes ».  

Selon M. Steven Bedi, l’organisation du CI20 a aujourd’hui 15 ambassadeurs et aussi d’autres ambassadeurs qui ont beaucoup donné pour l’écosystème digital et technologique en Côte d’Ivoire; et aussi 10 pépites qui sont les futurs ambassadeurs. 

Dans les dix pépites, il y a les trois prix nationaux d’excellence en économie numérique qui ont été décorés par le président de la République. Au total, l’on compte 20 ambassadeurs et 10 pépites. 

Sur dix entreprises qui dirigent le monde aujourd’hui, sept sont des entreprises technologiques. En 2019, les start-ups africaines ont attiré 2 milliards USD d’investissements et 85% de cette manne financière va dans quatre pays : Nigeria, Kenya, Egypte et Afrique du Sud suivis par le Ghana.


Commentaire

Bon plan
Publié le 12.08.2020

Les chutes de Boali

Les chutes de Boali sont des chutes d'eau situées dans la préfecture de l'Ombella-M'Poko en République centrafricaine, à proximité de la localité de Boali sur…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut