› Société

Centrafrique : une dizaine de personnes portées disparues

Droits réservés.

Une dizaine de personnes à bord d’un camion humanitaire sont portées disparues après l’attaque des éléments d’un groupe rebelle dans le sud-est de la République centrafricaine (RCA), a-t-on appris lundi de sources locales.

Dans la nuit de vendredi à samedi dernier, à environ 100 kilomètres de la ville de Djéma dans la préfecture du Haut-Mbomou (sud-est), des membres de l’Union pour la paix en Centrafrique (UPC) d’Ali Darass ont attaqué un camion de service humanitaire. Seules sept personnes à son bord ont pu s’échapper, et une dizaine d’autres sont portées disparues, a déclaré lundi le député de la ville centrafriciane de Djéma, Lambert Akovourou. Peu après l’attaque, les rebelles ont incendié le camion, y compris le stock de médicaments qu’il transportait, a ajouté M. Akovourou, exprimant son inquiétude quant aux personnes disparues.

Cette attaque a été confirmée par le préfet du Haut-Mbomou, Judes Ngayoko, qui a fait remarquer que les hommes de l’UPC sont également présents dans la ville de Bambouti de la même préfecture, proche de la frontière avec le Soudan du Sud. Malgré les sommations du gouvernement centrafricain et de la mission onusienne de maintien de la paix, le chef rebelle Ali Darassa ne cesse de déployer ses hommes. De sources concordantes, pour l’heure, ses fidèles sont répandus sur quatre préfectures centrafricaines que sont : la Ouaka (centre), la Basse Kotto (sud-est), le Mbomou (sud-est) et désormais le Haut-Mbomou (sud-est).




Commentaire

Zapping Actu International
À LA UNE
Polls

Des chefs rebelles nommés "conseillers militaires". Une Bonne decision ?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut