Archive

Dak'Art 2016: le «ré-enchantement» en marche

La 12ème édition du Dak’Art, l’une des plus importantes manifestations des arts visuels en Afrique, s’ouvre ce mardi 3 mai dans la capitale sénégalaise

 

C’est le cœur de cette 12ème édition, l’ancien Palais de justice de la ville, immense bâtiment qui accueille l’exposition centrale et ses 67 artistes. Et à quelques heures du vernissage, l’activité bat son plein.

Alexis Peskine accroche des photos aux murs et le plasticien se réjouit de cette première participation. "Déjà on voit des copains, des pairs et des gens que l’on ne connaissait pas et dont on admire le travail. On parle plein de langues, là je suis passé du portugais, au Wolof, au français, à l’anglais parce qu’il y a des gens du monde entier qui viennent. Et il y a une superbe atmosphère".

 


© Droits réservés
Même enthousiasme du côté des curieux venus en repérage sur le site. "Les installations, les tableaux, les photos… C’est le moment aussi d’avoir des contacts avec des artistes, de décrire leur manière de faire un tableau ou de faire leurs œuvres", confie, ravi, Moussa Ndaw, professeur d’arts plastiques.

A côté de l’exposition centrale, baptisée « Ré-enchantement », une demi-douzaine de sites accueilleront les installations officielles de la Biennale jusqu’au 2 juin. Le programme off propose par ailleurs au public près de 300 manifestations.


Commentaire


Retour en haut