Archive

Le 15 mars 2011, journée fériée non payée en Centrafrique

Sur instruction gouvernementale, cette journée a été déclarée chômée et non payée à cause de la prestation de serment du Président François Bozizé

 

Chômage de circonstance qui a permis aux fonctionnaires et agents de l’Etat qui le voulaient d’effectuer le déplacement du Complexe Sportif Barthélemy Boganda pour prendre part à l’investiture officielle du président réélu François Bozizé. A Bangui, capitale du Centrafrique, des banderoles et autres affiches ventant les mérites du Président réélu inondaient les panneaux publicitaires. On peut toujours y lire des slogans du genre «François Bozizé, Président de la jeunesse centrafricaine; François Bozizé, président des femmes; Bozizé, mo lingbi – Bozizé tu mérites! Nouveau cap, nouvel élan; nous avons ensemble planté les graines de l’espérance, consolidons là…»

 


© rcamagazine.com
Au bord du fleuve oubangui
Ce 15 mars etait considéré à Bangui comme celui du sursaut patriotique mené par l’actuel président de la République et qui sera désormais gravé dans les mémoires collectives. Car François Bozizé, selon certains de ses militants est celui-là qui a pulvérisé tous les «records de popularité» dans l’histoire du Centrafrique pour obtenir plus de 64% en se faisant réélire haut les mains dès le premier tour des scrutins. Dans la matinée du 15 mars 2011, les bus de la SONATU avaient été dépêchés dans les différents états majors du parti KNK de la Capitale centrafricaine pour assurer le transport des militants au Stade 20.000 places pour la prestation de serment du Président François Bozizé. Une prestation qui a eu lieu en présence de plusieurs invités dont trois (3) Chefs d’Etats de la CEMAC. Les réjouissances populaires de cette journée solennelle de prestation de serment du nouveau Chef de l’Etat ont eu lieu à Mbaïki dans la Lobaye à environ 104 Km de la capitale centrafricaine.

 



Commentaire


Retour en haut