Archive

Centrafrique: François Bozizé a réceptionné le trophée de l’ITIE

La remise de ce trophée fait de la RCA, le 1er pays francophone de la sous région CEMAC à accéder à ce statut de pays conforme

 

C’est dans la salle du cinéma du Palais de la Renaissance qu’a eu lieu la cérémonie de remise officielle du trophée ITIE RCA (Initiative pour la Transparence des Industries Extractives) en présence du Chef de l’Etat centrafricain. Le trophée a été remis par ITIE International au Premier ministre centrafricain Faustin Archange Touadera lors de la Conférence mondiale de Paris qui s’est tenu le 2 mars dernier. Cette remise officielle, fait passer la RCA de pays candidat au statut de pays conforme. Pour le Premier ministre centrafricain, Faustin Archange Touadera qui avait représenté la République Centrafricaine à cette 5ème Conférence de Paris, l’ITIE RCA a connu d’importantes étapes avec un processus rigoureux. Et donc la remise de ce trophée qui n’est que la suite logique des efforts fournis par la République Centrafricaine toujours selon le Premier ministre Faustin Archange Touadera fait de la RCA, le 1er pays francophone de la sous région CEMAC à accéder à ce statut de pays conforme.

 


© google-images.fr
De l'or
François Bozizé, Président de la République Centrafricaine, qui se dit très fier de présider cette cérémonie de réception officielle de Trophée ITIE RCA a d’abord félicité le Secrétariat technique et le Comité de pilotage de l’ITIE RCA pour les efforts consentis et ayant abouti au passage de la RCA au statut de pays conforme. Ce passage, renchérit François Bozizé est le résultat des multiples réformes entreprises par le ministère des Mines, de l’Energie et de l’Hydraulique dans le secteur. Réformes qui, selon François Bozizé ont mis en avant la lutte contre la fraude, une gestion transparente des ressources du ministère mais aussi de la chose publique. Le Chef de l’Etat en a profité pour inviter très solennellement les investisseurs à choisir la République Centrafricaine pour leurs prochaines activités.

 



Commentaire


Retour en haut