Archive

Papa Wemba est décédé

Ce sont les organisateurs du FEMUA, le Festival des musiques urbaines d'Anoumabo, qui ont annoncé son décès ce dimanche matin 24 avril 2016. Papa Wemba était âgé de 67 ans

 

Le chanteur congolais Papa Wemba est décédé ce dimanche 24 avril à Abidjan en Côte dIvoire où il participait au Festival des Musiques Urbaines d'Anoumabo (Femua). Il sest écroulé sur scène alors quil se produisait. Henri Noel Mbuta Vokia, son attaché de presse la annoncé à Radio Okapi.

"Vers 5h10, heure dAbidjan, Papa Wemba a été annoncé pour monter sur le podium. Il a chanté la première et la deuxième chanson. Alors quil chantait la troisième chanson, il sest écroulé. Je suivais le concert en direct à la télévision. Jai vu les danseuses entourer Papa Wemba. Jai cru que cétait un scénario du concert. Mais ensuite je vois surgir sur le podium les gens de la Croix-Rouge ivoirienne. Tout dun coup on a coupé le signal de la télévision ivoirienne. Jai tenté de parler dappeler le manager de Papa Wemba à létranger, Cornelie. Il me dit que Papa Wemba est tombé en plein concert. On la acheminé à lhôpital. Je rappelle dix minutes après, on me dit quil est aux soins intensifs. Jappelle trente minutes après, Cornelie me dit que Papa Wemba a rendu lâme", raconte Mbuta Vokia.

 


© Droits réservés
Né en 1949 juin dans le Kasaï-Oriental (RDC), Papa Wemba était le fondateur du label Viva la Musica, en 1977, et on lui doit les tubes Analengo, en 1980, et plus tard Maria Valencia ou encore Yolele, emblèmes de la «world music». C'est le coup de pouce du musicien britannique Peter Gabriel qui le fait mondialement connaître.

Le musicien a découvert et formé des générations de musiciens africains comme Koffi Olomidé. On lui doit aussi la création de la SAPE, la Société des ambianceurs et personnes élégantes. Papa Wemba, devenu mondialement célèbre grâce au coup de pouce de Peter Gabriel, a été victime dun malaise lors dun concert à Abidjan, samedi 24 avril, dans le cadre du Femua 2016, le Festival des musiques urbaines dAnoumabo.

La musique de Papa Wemba continue à vivre.


Commentaire


Retour en haut