Archive

RCA: le personnel de Nationlink/Azur menace d’entrer en grève

Le personnel de la société de téléphonie dénommée Nationlink menace de cesser le travail. Il élaboré des revendications qui ont été portées à la connaissance de la direction Générale

 

Les revendications du personnel concernent le retard dans le paiement des salaires, la non prise en charge des frais médicaux du personnel depuis plus de six mois par ASCOMA, le non-paiement des impôts, exposant la société à des sanctions étatiques, le surendettement de la société et le versement du treizième mois de l’année 2015.

Les agents de cette société ont donné à la Direction Générale jusqu’au 25 avril prochain « nos révendications sont connues. Aujourd’hui, c’est le temps des négociations. Si rien n’est fait, d’ici le 25 avril, nous allons entrer en grève et le mouvement sera lancé » a confié Théophile Pierre Ouoko, secrétaire général du syndicat du personnel de cette société.

 


© Droits réservés
Le secrétaire général a dénoncé l’attitude du Directeur Général qui, selon lui a refusé d’ouvrir les pourparlers "nous avons été reçus le 18 avril 2016 par la responsable des ressources humaines car le Directeur Général a refusé d’ouvrir des négociations avec le syndicat. Il est question d’attendre le PDG du groupe qui sera là à Bangui dans les prochains jours pour évoquer nos revendications", a-t-il dit.

Le Directeur Général de Nationlink/Azur n’a jamais voulu répondre à la presse. Le RJDH a tenté en vain de le rencontrer pour sa version. Selon nos sources, face à ces affaires, le Directeur Général a l’habitude de couper court en allant voir les autorités qu’il considère comme ses couvertures. Opérationnelle en Centrafrique depuis 2003, la société de téléphonie mobile Nationlink/Azur est minée par de nombreuses affaires.


Commentaire


Retour en haut