Archive

Centrafrique: Le président Bozizé investi pour 5 ans

Bangui la coquette avait fait sa toilette pour accueillir les invités de marque du Président réélu

 

La cérémonie síest déroulée au «Stade des 20000 Places» à Bangui en présence de plusieurs Chefs díEtat et de gouvernements africains. Des ambassadeurs occidentaux et représentants díorganisations internationales accrédités à Bangui ont également assisté à la prestation de serment. Le chef de líEtat centrafricain, réélu au premier tour suite au scrutin du 23 janvier dernier, entame ainsi un second mandat présidentiel de 5 ans. A líinvitation du président de la Cour constitutionnelle, main droite levée, Bozizé a déclaré: je jure devant Dieu et devant la Nation díobserver la Constitution, garantir, sauvegarder líintégrité de la République, préserver la Paix et líUnité pour le bien être de tous. En dressant le bilan de son 1er quinquennat, le locataire du Palais de la Renaissance a précisé que líaccent a été mis sur la réconciliation, le dialogue, la reconstruction des infrastructures, la relance économique à travers líassainissement de finances publiques, la restructuration de líarmée, la promotion de la jeunesse et de la société toute entière.

 


© leparti-knk.org
François Bozizé, président du Kwa Na Kwa
Pour François Bozizé, ces mêmes projets repris et améliorés seront poursuivis «suivant le seul mot díordre qui est le Kwa Na Kwa (le travail rien que le travail). Le gouvernement mettra un accent sur les compétences, la bonne volonté, la transparence, dans la gestion de la chose publique, lutter contre la pauvreté pour faire du pays un lieu où il fait bon vivre». Le Chef de líEtat a aussi insisté sur la priorité que constitue à ses yeux le secteur primaire. Celui-ci a retenue et retiendra encore toute son attention: le développement de líélevage de líagriculture, la reconstruction des tissus industriels, la promotion de la diplomatie, de la justice, de líénergie, de líéducation, la préservation de la liberté de la presse, sans omettre de porter haut le flambeau de la jeunesse et de la femme.Pour marquer cet évènement que constitue líinvestiture officiel du président de la République, cette journée du mardi 15 mars est déclarée «journée fériée, chômée et non payée» sur líensemble du pays par le gouvernement centrafricain. Les festivités se poursuivront à Mbaïki (environ 100 kms de Bangui au sud du pays) par une soirée de gala.

 


© cap
François Bozizé et Mme
Il faut rappeler que François Bozizé prête serment en pleine campagne électorale pour le second tour des élections législatives. Une campagne marquée pour le moment par une morosité sur líensemble du territoire centrafricain. Un second tour qui ne connaitra pas la participation des candidats de líopposition, regroupés au sein du FARE, Front pour líAnnulation et la Reprise des Elections. Cette même opposition exige líannulation pure et simple du verdict des urnes rendu par la Cour Constitutionnelle. Ce verdict crédite Bozizé de 64,37%. Díailleurs, seul Jean Jacques Démafouth, candidat battu à líélection présidentielle, a assisté à la cérémonie de prestation de serment. Les trois autres candidats (Ange Félix Patassé, Martin Ziguélé et Emile Raymond-Gros Nakombo) ont brillé par leur absence.


Commentaire


Retour en haut