Archive

Tchad: reprise du procès des quatre membres de la société civile

Au Tchad, le procès des quatre leaders de la société civile qui voulaient organiser des manifestations contre la candidature du président Deby à un cinquième mandat reprend ce jeudi

 

Jeudi dernier, le 31 mars, à l’ouverture de l’audience, le juge interroge tour à tour Mahamat Nour Ahmat Ibedou, Nadjo Kaina Palmer, Younous Mahadjir et Céline Narmadji. Face à l'une des réponses, l’assistance applaudit. Le juge s’énerve et fait évacuer la salle. Face à la lenteur de l’évacuation, il renvoie l’audience d’une semaine.

Ce jeudi, l’enjeu de l’audience pourrait être le même : obtenir d’un public composé essentiellement de jeunes qu’ils ne perturbent pas les échanges pour permettre au parti d’aller au fond du dossier. Il s’agira pour l’accusation de démontrer que les quatre leaders de la société civile se sont rendus coupables de tentatives de regroupement non autorisé, résistance à l’exercice de l’autorité et tentative de troubles à l’ordre public. Pour la défense, l’infraction n’est pas constituée. On ne peut les arrêter sur la base d’une simple intention.

 


© Droits réservés
A l’audience de ce jeudi, on saura aussi si le cas du docteur Albissaty Saleh Allazam, un cinquième leader de la société civile placé en garde à vue depuis lundi alors qu’il s’apprêtait à organiser une marche, sera associé à celui de ses camarades.


Commentaire


Retour en haut