Archive

RCA: Touadera justifie le choix de son Premier Ministre

Le Président Faustin Archange Touadera vient de justifier le choix quil a fait de son premier Ministre aux chefs de partis politiques. Il la fait ce lundi 04 avril, au cours dune réunion

 

Pour le président Touadera, ce choix est un impératif bien que la majorité nest pas encore dégagée. Cest pourquoi, il a fait "le choix dun homme neutre qui nappartient pas à la classe politique".

Le président Touadera reconnait que la configuration de la "future majorité parlementaire nétant pas encore claire, le choix qui simpose à moi, de nommer au poste du Premier Ministre une personnalité neutre, non issue dune formation politique pour ne pas diviser tous les acteurs et personnalités politiques".

Il a insisté en disant que "ce choix, je lai fait en toute âme et conscience puisquil intervient dans un contexte que je nai pas besoin de vous décrire () et le second tour des élections législatives est en cours, et ne connaitra son terme que le 27 avril (), vous comprenez donc que je ne peux pas attendre lissue de ce second tour pour former le gouvernement". Pour Bengué Bossin, un leader politique le choix du premier Ministre est juste et légitime. "On ne pouvait pas attendre la fin du mois pour avoir le gouvernement. Tous les leaders politiques sont daccord sur ce point", a-t-il déclaré.

 


© Droits réservés
Le Président Touadera a donné des consigne à son Premier Ministre de se mettre en rapport avec les partis politiques pour la formation du gouvernement dans la semaine. Mais il a insisté sur les critères de choix des membres dudit gouvernement. "Je tiens à ce que les prochains ministres répondent aux critères de compétences, dintégrité morale et quils soient représentatifs de toutes les préfectures de la République Centrafricaine. Jattends aussi que les femmes puissent faire partie de ce gouvernement", a-t-il projeté..

Au cours de cette réunion qui a terminé avec les congratulations aux personnalités et partis politiques qui lont soutenu, la société civile nétait pas invitée.

Le premier ministre Centrafricain, Simplice Mathieu Sarandji a été nommé samedi 2 avril 2016, le jour de la démission du gouvernement de transition, soit deux jours après la prise de fonction du président Touadera.


Commentaire


Retour en haut