Archive

N’djim: des combattants de l’ex-Séléka rejoignent leurs frères d’armes

Un groupe des combattants assimilés aux ex-Séleka a rejoint l’équipe arrivée depuis quelques jours au village N’djim, situé à 36 km de Bocaranga. Ces éléments ne sont toujours pas désarmés

 

19 au départ, les éléments armés considérés comme des ex-Séléka sont désormais au nombre de 29. Un deuxième groupe de dix éléments est rejoint le premier. "Depuis vendredi dernier, dix éléments ont rejoint l’équipe. Le nombre est passé à 29. Il parait que c’est finalement leur chef qui est arrivé avec d’autres éléments" a confié un habitant.

Selon nos informations, la population du village vit dans la peur à cause de la présence de ces hommes armés "l’arrivée de ces nouveaux éléments ne fait qu’augmenter la peur au sein de la population. A l’heure où je vous parle, le village est vide. Ce ne sont que quelques jeunes courageux et les autorités locales résistent encore" a expliqué la même source.

 


© Droits réservés
De sources bien informées, une équipe de la Minusca a rencontré ces hommes armés qui auraient exigé de l’argent avant toute opération de désarmement. Cette information n’a pas encore été confirmée par la Minusca que nous avons tenté en vain d’avoir.

C’est depuis le lundi 15 février 2016, que ces éléments assimilés aux ex -Séleka sont entrés dans le village où ils se sont cantonnés.


Commentaire


Retour en haut