Archive

Hôpital préfectoral de Ndélé: personnel qualifié absent

L’hôpital préfectoral de Bamingui Bangoran à Ndélé, dans la région sanitaire numéro 5, éprouve de difficultés en personnel soignant. Un seul Infirmier diplômé d’état et une sage-femme disponibles

 

Adoum Doungous Célestin, infirmier secouriste déplore le manque de personnel à l’hôpital de Ndélé en ces termes: "Il n’y a pas de personnel soignant qualifié, il n’y a que des infirmiers secouristes. Un seul infirmier diplômé d’état, une sage-femme et le médecin qui est toujours à Bangui", a déploré Adoum Doungous.

"La maladie la plus fréquente à l’hôpital de Ndélé est le paludisme. Ce qui fait qu’il y’a beaucoup d’enfants hospitalisés, mais pas d’agents qualifiés pour s’occuper de ces enfants malades. Et du coup, les conséquences sont le taux de mortalité infantile qui est revue à la hausse depuis les trois années de la crise en RCA", a-t-il ajouté.

 


© Droits réservés
Dimanche Justin, Assistant d’hygiène, lance un SOS au gouvernement pour voler au secours de l’hôpital préfectoral de Bamingui Bangoran afin de pallier les problèmes du manque de personnel. "Dans la préfecture de Bamingui Bangoran, nous avons un problème de personnel. Donc, la majorité n’est que des secouristes. Je demande au gouvernement de nous envoyer des agents qualifiés et des médicaments pour aider la population de Bamingui Bangoran", a souhaité Dimanche Justin.

C’est depuis la prise de la ville de Ndélé le 10 décembre 2012, par la Seleka que les agents de santé de l’hôpital de Bamingui Bangoran ne sont plus à leur lieu d’affectation.


Commentaire


Retour en haut