Archive

Des partis politiques salue la mise à l’écart du porte-parole de l’ANE

La suspension du commissaire porte-parole de l’ANE, Julius Ngouande-Baba est saluée par la concertation élargie des partis, association et personnalités politique indépendante

 

La suspension du porte-parole de l’ANE est, selon la concertation, une mesure qui s’impose et qui permet de lever tout soupçon sur le processus électoral "la Concertation des partis, associations et personnalités politiques indépendantes saluent la prompte réaction de la présidente de l’ANE qui, en attendant les résultats de l’enquête ouverte sur le rencontre nocturne entre Julius Rufin Ngouande-Baba et le candidat Dologuelé, a décidé de mettre à l’écart ce commissaire qui aurait aussi renié son serment".

L’accusé doit, selon la concertation, répondre de ses actes devant la justice si les faits sont avérés, "La concertation estime que si les faits reprochés, sont avérés, le commissaire mis en cause doit être démis de ses fonctions et mis à disposition de la justice qui devra corriger ces genres de comportement dont le seul intérêt est de replonger la RCA dans un autre chaos" précise la déclaration.

Crépin Mboli-Goumba, président de cette plate forme politique a expliqué au RJDH que la prise de position de la concertation n’est pas une condamnation ou non de l’accusé « nous sommes dans un pays de droit alors, si les faits sont avérés, ce sera à la justice de faire son travail. Nous ne condamnons personne à l’heure actuelle » a-t-il indiqué.

 


© Droits réservés
Dans sa déclaration, la concertation s’est réjouie de l’exemple que les Centrafricains ont donné lors des élections du 14 février dernier "le peuple centrafricain a marqué par le calme et la sérénité ce double scrutin hautement important pour l’avenir de notre pays meurtri par plus de deux années de crise multiforme. La concertation élargie des partis, associations et personnalités politiques indépendantes se félicite du sens élevé de patriotisme que les Centrafricains ont pu, une fois de plus prouver, en s’inscrivant dans la dynamique de ces élections que nous considérons tous, comme le dernier recours de sortie de crise", relève la déclaration.

La concertation dit avoir noté une amélioration dans l’organisation des scrutins et appelle à plus d’effort pour la suite du processus "La concertation tient aussi à saluer les efforts consentis par l’Autorité Nationale des Elections soutenue par tous les partenaires nationaux et internationaux pour améliorer les conditions de ces scrutins. La Concertation invite l’Autorité Nationale des Elections à doubler d’efforts pour la suite du processus électoral", note t-elle.

La concertation élargie des partis, associations et personnalités politiques indépendantes avait soutenu après le 1er tour le candidat indépendant, Faustin Archange Touadéra.


Commentaire


Retour en haut