Archive

Centrafrique: Réflexion sur le développement de l’enseignement supérieur

Recteurs des Universités de l’Afrique centrale et des responsables d’organismes de recherche en Afrique centrale sont en conclave à Bangui

 

Ils réfléchissent sur le développement de l’enseignement supérieur. Le Recteur de l’université de Bangui, Gustave Bobossi Sérégbé, a déclaré lors de la rencontre des Recteurs des Universités de l’Afrique centrale et des responsables d’organismes de recherche en Afrique centrale, à Libreville qu’il consacre ces travaux «au grand problème du développement de l’enseignement supérieur en Afrique Centrale». Concernant la promotion et au développement du système Licence Master doctorat (LMD), le Recteur de l’Université de Bangui, Gustave Bobossi Sérégbé a fait savoir que beaucoup d’effort s reste à faire pour l’instauration du système LMD notamment au niveau des textes. A propos de la recherche, il a indiqué que les six pays d’Etats d’Afrique Centrale bénéficieront d’un appui financier de l’Union européenne pour faire des recherches dans le domaine du manioc.

 


© journaldebangui.com
Gustave Bobossi Sérégbé, le Recteur
Au sujet des œuvres universitaires, le Recteur Bobossi Sérégbé a annoncé qu’en juillet 2011, l’organisation des premières œuvres universitaires d’Afrique à l’Université de Yaoundé. Il a noté qu’à l’issue de cette 7ème session, à Libreville, deux grandes décisions ont été prises par le Recteur notamment création de deux pôles d’excellences qui vont devoir bénéficier l’aide financier de la Communauté Economique et Monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC). Il s’agira de le chaire qui va commencer à fonctionner à partir de 2011/2012, à l’université de Yaoundé II et la chaire environnement et développement qui commencera l’année prochaine à l’Université Omar Bongo de Libreville.

 



Commentaire


Retour en haut