Archive

Centrafrique: Convention díaménagement-exploitation du PEA 187

La signature du document a été établie entre le gouvernement centrafricain et líAgence Française de développement

 

Le ministre des Eaux et Forêts, Chasses et pêches, Emmanuel Bizot et le Représentant de líAgence Française de développement (AFD), Martin Bostroem ont signé la convention définitive díaménagement-exploitation du PEA 187 attribué à la Société Centrafricaine de développement (SCD) à Bangui. Le Représentant de líAFD, Martin Bostroem a indiqué que cet instrument permettra, díailleurs, de sauvegarder les résiduels forestiers denses, dans un système, de gestion durable. Aussi, a-t-il ajouté, cet instrument permettra dans les années à venir de bien pouvoir retrouver, dans les séries de conversion, des larges superficies à vocation agricole, pour satisfaire les besoins alimentaires du pays.

 


Le ministre Emmanuel Bizot à gauche
Le ministre Emmanuel Bizot a confirmé que 100% du massif forestier en exploitation est sous processus de gestion durable avec líappui du PARPAF sous cofinancement de líAgence Française de Développement et du CAS-DF. Il a indiqué que le département réfléchira díavantage aux possibilités díaméliorer les conditions de travail dans cette zone à travers une plate forme de toutes les parties prenantes impliquées dans la gestion de cet espace. Jíen appelle au bon sens de la cellule díaménagement de la SCD, les partenaires au développement et les services concernés en RCA, à développer des programmes agricoles durables dans la série de conversion établie dans ce plan díaménagement, en réponse aux préoccupation du processus REDD+ et des projets carbone pouvant contribuer à une réduction de la pauvreté dans cette zone, a-t-il fait savoir. Il a annoncé quíune Agence Autonome díAppui à la Gestion Durable des ressources Forestières est en cours de création et va appuyer la mise en úuvre de tous les plans díaménagement élaborés en République Centrafricaine dont celui de la SCD. Dans la situation actuelle et avec tous les mécanismes mis en úuvre au niveau national, la République Centrafricaine est le seul pays du bassin du Congo à avoir mis sous aménagement tout son massif forestier de production, a conclu le ministre Emmanuel Bizot.

 



Commentaire


Retour en haut