Archive

Les étudiants en grève pour réclamer leurs bourses

Les étudiants centrafricains sont montés au créneau ce mercredi 03 février 2016 pour revendiquer 9 mois d’arriérés de bourses d’études ainsi que l’affichage de la liste additive des boursiers

 

Nzan-nou Paterne, l’un des manifestants a avancé quelques raisons de leur mécontenement [i"c’est inadmissible, comment un Etat peut refuser de verser les bourses aux étudiants sous-prétexte que la caisse du trésor public est vide? C’est du sabotage total, c’est pourquoi nous sommes là"].

Nobert Pounaba, président du Bureau Exécutif de l’Association Nationale des Etudiants Centrafricains (ANECA) trouve cette démarche légitime, car selon lui, les étudiants sont dépassés "les étudiants ont totalisé au moins un an d’arriérés des bourses. Egalement, la liste des boursiers de l’année académique 2014-2015 n’ait été publiés que partiellement. Nous avions mené des démarches, on a touché toutes les instances, et je pense que les gens n’ont pas la bonne volonté pour pouvoir sauver la situation. C’est pourquoi ces derniers estiment que trop c’est trop", a-t-il expliqué

 


© Droits réservés
Il a par ailleurs signifié que tant que ces revendications ne sont pas prises en compte, le mouvement va perdurer sur le campus "les étudiants centrafricains veulent seulement le versement total de leurs bourses et la publication de la liste additive de 700 étudiants boursiers qui ont été élagués. C’est un droit et le gouvernement doit prendre ses responsabilités sinon le mouvement va perdurer", a-t-il menacé.

C’est à l’issue d’une Assemblée Générale, ce mercredi matin que ce mouvement a été décidé. Rappelons que c’est la première manifestation organisée par le nouveau bureau de l’ANECA intronisé le 21 janvier dernier.


Commentaire


Retour en haut