Archive

Sangaris: le départ des soldats dépendra de la situation sécuritaire

La réduction des éléments de l’opération Sangaris sera fonction de l’amélioration de la sécurité en Centrafrique selon l’Ambassadeur de France en Centrafrique

 

Charles Malinas, l’Ambassadeur de France en Centrafrique Charles Malinas s'est prononcé sur le sujet le samedi 23 janvier 2016 au sortir d'une audience à Bangui avec la Présidente de la Transition, Catherine Samba Panza. Entre autres points abordés lors de cette concertation, la diminution des forces françaises de l'opération Sangaris évoquée par le Président français François Hollande lors de ses vœux aux armées mardi dernier à Paris.

Charles Malinas a expliqué que les 900 militaires français que le gouvernement français a promis de retirer de la RCA ne le seront qu'après la fin du processus électoral en cours dans le pays, tout en tenant en compte la capacité des nouvelles autorités à restaurer la sécurité dans le pays.

 


© Droits réservés
Sangaris, un allié de poids.
En attendant, ces soldats français sont encore appelés à appuyer les casques bleus dans l'accomplissement de leur mandat conformément aux résolutions des Nations Unies.

Il faut dire que l'opération Sangaris forte de 1200 hommes est arrivée en Centrafrique en décembre 2013 au début des violences communautaires qu'elle a pu contenir. Suite au retour progressif du calme dans le pays, son effectif a été ramené à 900 hommes à partir du mois de mars 2015.


Commentaire


Retour en haut