Archive

Ong ACD: des cadavres déterrés près des habitations

Une organisation humanitaire en Centrafrique, Action Concrète pour le Développement, a entrepris díexhumer et ré-inhumer les cadavres des personnes victimes des violences communautaires

 

Une cinquante de corps a pu être exhumée de certains quartiers de Bangui et transportée à la morgue de l'Hôpital général avant de prendre la direction du cimetière de Landjia choisi par la municipalité de Bangui pour accueillir les dépouillles.

Cette opération de l'Action Concrète pour le Développement est une nécessité pour éviter à la capitale, Bangui, des épidémies de toute sorte liées à l'inhumation à proximité des maisons. En effet dans les quartiers où ces enterrements ont été faits, on a constaté l'existence de gros moustiques, et une pollution d'eau des puits.

 


© Droits réservés
Des traces horribles qui rappellent les périodes sombres de l'histoire de la RCA.
Pour les familles qui n'ont pu rendre dignement un dernier hommage aux parents décédés pendant les pires moments de violences à Bangui, c'est un soulagement pour elles, car vivre ensemble avec les tombes des proches, est insoutenable.

La commune de Bangui soutient cette opération en facilitant l'octroi des documents administratifs aux parents pour permettre à l'Action Concrète pour le Développement de bien réaliser ce programme.


Commentaire


Retour en haut