Archive

MINUSCA: Parfait Onanga-Anyanga a rencontré ses éléments

Parfait Onanga-Anyanga, a rencontré mercredi à Bangui des militaires et des policiers de la MINUSCA alors que des enquête sont en cours sur de nouvelles allégations díexploitation et abus sexuels

 

Le Représentant spécial qui avait à ses cotés le Commandant de la Mission de stabilisation multidimensionnelle intégrée des Nations Unies en République centrafricaine (MINUSCA), a réitéré à cette occasion son engagement indéfectible à la politique de Tolérance Zero édictée par le Secrétaire général et leur a rappelé quíil níy aura aucune complaisance pour les auteurs ou complices de ces crimes qui traumatisent la vie des personnes vulnérables et ternissent à la fois líidentité des soldats de la paix, líhonneur de leur pays et le drapeau de líONU.

"Le béret bleu ou le casque bleu que vous portez est un signe díespoir pour la population vulnérable de la RCA", a déclaré Onanga-Anyanga.

Le Représentant spécial a également annoncé que des discussions sont en cours avec le Haut Commissaire des Nations Unies aux droits de líhomme afin de mener des actions communes dans le cadre du renforcement de la capacité de MINUSCA pour lutter contre les abus et exploitations sexuels.

Les mesures à prendre prévoient la création díune brigade conjointe de la police et de la Force chargée díidentifier les auteurs díabus et díexploitations sexuels et prévenir líapparition de nouveaux cas. Il a également renouvelé son engagement à protéger les donneurs díalerte.

La Mission continue díenquêter sur chaque allégation de mauvaise conduite et une enquête est actuellement en cours sur ces questions. Les autorités nationales ont été informées à Bangui et les pays contributeurs de troupes concernés ont été informés officiellement à New York.

 


© Droits réservés
Parfait Onanga-Anyanga les invite à mener immédiatement leurs propres enquêtes nationales et le Bureau des services de contrôle interne de líONU sera également associé le cas échéant.

Líensemble de la famille des Nations Unies est entrain de collaborer dans la lutte contre les abus et exploitations sexuels dans un cadre plus large destiné à promouvoir les valeurs de conduite et de discipline au sein de líorganisation, indique-t-on. Au cours de la semaine écoulée, le personnel de líUNICEF à Bangui a effectué quatre visites pour rencontrer les quatre enfants qui auraient été victimes díabus.

LíUNICEF travaille avec un partenaire local pour aider les filles à recevoir des soins médicaux et évalue leurs besoins psychosociaux. Les filles ont également reçu des vêtements, des chaussures et des kits díhygiène.

Le Représentant spécial rappelle que líensemble du personnel international et toutes les unités seront tenus responsables conformément aux normes de comportement et de conduite. "Dans une mission de maintien de la paix, il níy a pas de place pour ceux qui trahissent la confiance des gens dont nous avons pour mission de protéger", a-t-il dit.


Commentaire


Retour en haut