Archive

Vote référendaire: peines de prison et amendes pour les perturbateurs

Trois personnes inculpées dans le cadre des violences liées au référendum constitutionnel dans le 3ème arrondissement de Bangui à majorité musulmane ont été condamnées par le tribunal correctinnel

 

Ibrahim Mahamat et Abass Abakar écopent de la lourde peine de cinq ans d’emprisonnement ferme chacun et 200 mille FCFA d’amende. Le tribunal, siégeant lundi, les a reconnus coupable de détention illicite d’armes et de munition de guerre alors qu’ils sont des civils.

Le 3ème individu, Mahamat Zein, a été condamné de 2 ans d’emprisonnement ferme avec cinq cents mille FCFA d’amende pour avoir détenu d’armes et de munition de guerre à la maison alors qu’il n’en a pas la qualité.

 


© Droits réservés
Les inculpés ont été arrêtés par les forces internationales et nationales le jour du scrutin.
En fuite, la 4ème personne fait l’objet d’un mandat d’arrêt et le tribunal demande à la population de l’aider à l’appliquer.

Ces condamnations sont prononcées à la suite de l’arrestation de certaines personnes qui ont tenté de s’opposer violemment au quartier Km5 dans le 3ème arrondissement de Bangui à la tenue du référendum constitutionnel organisé le 13 décembre dernier.




Commentaire


Retour en haut