Archive

Tchad: Report du sommet des présidents de la CEEAC

La 15ème session des Chefs d'État et de Gouvernement de l'Organisation a été annulée par manque de quorum

 

Le XVème sommet des chefs d'Etat et de gouvernements de la Communauté Economique des Etats de l'Afrique Centrale (CEEAC), initialement prévu pour lundi, à Ndjamena, au Tchad, a été réporté pour une date date à annoncer ultérieurement, par manque de quorum. L'information a été livrée au terme d'une réunion des ministres de l'organisation qui, depuis jeudi, dans la capitale tchadienne, préparait le sommet des chefs d'Etat et de gouvernements de l'Afrique Centrale. Selon le directeur pour l'Afrique et leMoyen-Orient du Ministère angolais des Relations Extérieures, Joaquim do Espírito Santo, contrairement aux expectatives créées, certains Chefs d'Etat et de gouvernement ont des agendas chargées, ce qui les empêchent de participer à la réunion de Ndjamena. Pour cela, le chef de l'Etat tchadien, Idriss Deby Itno, a décidé de reporter le sommet, et faire des consultations pour marquer une nouvelle date, a informé Joaquim do Espírito Santo.

 


Une réunion des chefs d'Etats de la Ceeac
L'Angola a participé à la réunion avec une délégation conduite par le secrétaire d'Etat aux Relations Extérieures, Manuel Augusto, de laquelle faisaient partie le sertétaire d'Etat au Trésor, Manuel Neto Costa, et les fonctionnaires dudit Ministère. Le sommet des chefs d'Etat et de gouvernement prévoiyait de débattre des questions stratégiques et prioritaires, comme la paix et la sécurité, les infrastructures et le développement et débattra également d'autres thèmes tels que les grandes infrastructures pour faciliter l'intégration régionale, l'agriculture, le développement rrural, la macroéconomie, le commerce et l'industrie. Dans le domaine de la paix et sécurité, la priorité sera donnée à la prévention et gestion des conflits, ainsi que les partenariats internationaux.

Les participants à cette rencontre allaient aussi discuter du programme d'actions et de budget général pour l'exercice 2011, les contributions communautaires d'intégration et la création de la zone de libre échange, ainsi que la circulation des personnes dans la région. Font partie de la CEEAC l'Angola, le Burundi, le Cameroun, la République Centrafricaine, le Tchad, le Congo, la Guinée Equatoriale, le Rwanda, São-Tomé et Principe et la République Démocratique du Congo.

 



Commentaire


Retour en haut