Archive

Fraudes électorales: le gouvernement s'engage dans la lutte

La plainte suite aux amalgames autour des cartes díélecteurs et le report des élections du 30 de ce mois sont les points débattus ors díune conférence de presse tenue à la primature

 

Des mesures sévères seront prises afin de traquer les auteurs de fraude selon le ministre de líadministration du territoire Bachir Walidou qui a animé la conférence de presse.

Le ministre Bachir Walidou a expliqué que les personnes non inscrites níont pas droit de voter le jour du scrutin "le scrutin est ouvert à tous les citoyens centrafricains, femmes et hommes inscrits sur la liste électorale, par conséquent, toutes personnes qui ne sont pas inscrites ne voteront pas", a précisé ce dernier.

En réponse à la question de cas de détournement des cartes díélecteurs et des détentions illégales de plusieurs cartes, le ministre de líadministration du territoire a annoncé que des dispositions pratiques seront prises lors des scrutins "si une personne nía pas reçu sa carte díélecteur, elle peut voter avec líaccord de líANE avec le récépissé en síassurant que son nom figure sur la liste électoral. Et pour plus de sureté, elle doit amener une pièce justificative comportant sa photo et cela est valable pour ceux qui ont leurs cartes díélecteurs aussi", a-t-il expliqué.

 


© Droits réservés
Le membre du gouvernement a mentionné aussi les mesures qui seront prises contre les fraudeurs "je vous informe que les forces de sécurité sont vraiment mobilisées pour détecter les fraudeurs, une répression exemplaire leur sera faite et je crois que beaucoup díentre nous síen souviendront lors des élections à venir", a-t-il martelé.

Bachir Walidou a aussi abordé la question du report des élections débattue par le gouvernement et la classe politique. Pour lui, "cíest líAutorité Nationale des Elections qui avait fixé la date des élections et les raisons sont dues à líacheminement des matériels dans certaines communes donc yía pas raison quíon puisse refuser. Sachez que les élections auront lieu le 30 décembre 2015", a-t-il précisé.

Cíest pour la première fois que le vote présidentiel et législative se déroule un jour ouvrable en Centrafrique.


Commentaire


Retour en haut