Archive

Élections: le Sida s'invite dans les débats des candidats

Selon quelques PVVIH, les candidats oublient que la pandémie du Sida demeure un danger pour la société centrafricaine

 

Les Personnes Vivant avec le VIH/Sida (PVVIH) dénoncent la non prise en compte de leur situation dans les projets de société des candidats à la présidentielle et aux législatives pendant la campagne électorale qui síachève le vendredi 25 décembre 2015.Elles ont invité ces candidats à ne pas oublier cette pandémie qui frappe encore des vies en Centrafrique.

Selon quelques PVVIH interrogées par le RJDH, les candidats oublient que la pandémie du Sida demeure un danger pour la société centrafricaine.

 


© Droits réservés
Gilbert Gremalé, Coordonnateur du Réseau Centrafricain des Personnes Vivant avec le VIH/SIDA(RECAPEV) attire líattention des candidats sur le réel danger de cette maladie, ignorée dans leur plan díaction "en écoutant ces candidats, ils mettent beaucoup líaccent sur líaspect sécuritaire. Cíest bien de parler aussi de la sécurité mais ils ne pensent pas que le VIH constitue aussi un danger silencieux qui ravage même les mains díúuvre valides quíils prétendent travailler avec elles lorsquíils seront élus", a-t-il souligné.

Il a souhaité que la question du VIH/Sida soit également mise au cúur de toutes les préoccupations des acteurs politiques au moment de ce processus électoral.

Certains électeurs regrettent que les programmes de société de plusieurs candidats ne reflètent pas les attentes de la population affectée par les conflits armés depuis 2013.


Commentaire


Retour en haut