Archive

Pollution et saison sèche à Bangui

Díaprès le constat fait par le RJDH, chaque soir, ceux qui sont à la maison ou dans la promenade, ont de la peine à respirer ou à regarder à distance à cause de la pollution de líair par la fumée

 

Prince Félix Mbolitini habitant le 4eme arrondissement de Bangui explique ses difficultés en cette période de sècheresse "Le soir, il y a le phénomène de la fumée qui síintensifie à partir de 17 h en allant vers la nuit et à la maison, nos yeux piquent", a-t-il dit.

Un constat similaire chez Candide Benam qui a fait savoir que chaque soir, la ville de Bangui est envahie de fumée et cela a des répercussions au niveau de la vue et de la respiration.

 


© dr
Jean Max Belanda, Assistant chef de Service de líéducation au Ministère de la Santé a expliqué que dans ces derniers temps, la pluie devient de plus en plus rare et il faut respecter les heures indiquées pour bruler les ordures.

"Si on veut bruler les ordures, il faut le faire à partir de 16 heures, mais si on le fait à partir de 10 heures en allant vers 14 heures, líair semble statique et de ce fait, cíest difficile que la fumée disparaisse. Il reste dans líatmosphère et du coup sa pose un sérieux problème", a-t-il proposé.


Commentaire


Retour en haut