Archive

Avenue Koudoukou: Bangui revit

Les activités reprennent progressivement sur líavenue Koudoukou, reliant les 3e et 5e arrondissements de Bangui; la présence des Facas et de la Minusca facilite la mobilité des populations

 

Des mouvements se font sentir sur cet axe depuis le carrefour du 5è arrondissement. Líon voit des motos taxis et des voitures personnelles qui empruntent la voie. Toutes les barricades érigées par des groupes armés et des groupes díautodéfenses ont été enlevées. Un taximan en provenance de Benz-vi témoigne sous líanonymat que, "la circulation essaie tout petit peu de reprendre son cour initial et surtout avec la présence des forces nationales qui patrouillent dans la localité".

En face du commissariat du 5ème arrondissement juxtaposé à la Mairie dudit arrondissement, un groupe de jeunes du quartier Combattant, Yassimandji et Boeing est en train díobserver les activités. Un díentre eux, livre ses expressions. "Nous sommes contents pour cette reprise qui va nous permettre de reprendre nos activités de nettoyage des véhicules et engins ici" , síest-il exprimé.

 


© dr
Líavenue Koudoukou a fait líobjet de plusieurs cas díexactions pendant la crise militaro-politique qui a secoué Bangui.
Octave Aladoum, âgé díune cinquantaine díannée, sur sa bicyclette, est de retour de promenade et souhaite líaugmentation de líeffectif des éléments de forces de défense. "La paix revient dans notre secteur et il faudrait que le gouvernement renforce davantage líeffectif des FACA, afin que la sécurité des biens et personnes soit rassurée. Nous avons constaté quíavec les FACA et la Minusca, tout rentre en ordre", a fait observer Octave.

Sylvie quant à elle exhorte les jeunes du Km5 à prôner líesprit de tolérance. "Les jeunes doivent abandonner les mauvaises pratiques telles que le braquage à main armée, le banditisme et consolider les acquis du vivre ensemble qui règne dans le secteur", a-t-elle confirmé.



Commentaire


Retour en haut